1

Une mobilité pour construire son avenir

8 étudiants malgaches en Licence agricole sont accueillis 3 mois en formation professionnelle à l’’EPLEFPA FORMA’TERRA de Saint-Paul de la Réunion. Ils se nourrissent de cette expérience et nous livrent leurs ambitions professionnelles et d’entreprenariat.

Le projet de mobilité professionnelle « entrante » a été mis en œuvre par l’Ambassade de France à Madagascar en collaboration avec Campus France et le Conseil Départemental de La Réunion.

Un appel à candidature a été lancé dans les écoles d’agronomie et sur les réseaux sociaux en août 2022. Plus de 400 jeunes en formation agricole en licence ont candidaté et après sélection, 8 ont été retenus et ont obtenu le statut de « Boursier du Gouvernement Français » – BGF pour financer leur séjour.

L’objectif de ce projet est de permettre aux lauréats d’acquérir de nouvelles compétences, connaissances et expériences professionnelles en agriculture durable et de s’ouvrir à leur territoire régional.

Arrivés en octobre 2022 à La Réunion et accueillis par l’équipe de direction de l’EPLEFPA de FORMA’TERRA, M. Abdallah Baha, M. Jérôme Stalin et Mme Nicole Hum, les 8 jeunes malgaches se sont installés et ont bénéficié de l’internat de l’établissement.

Les 8 étudiants malgache en classe avec les étudiants BTS DARC 1 du lycée agricole « Emile Boyer de La Giroday »

Le programme des 3 mois organisé par FORMA’TERRA propose 3 activités d’un mois chacune, soit la participation aux activités pédagogiques des sections BTS du lycée (cours, visites, TD et TP), un stage pratique sur l’exploitation agricole de FORMA’TERRA sur le site de Saint-Paul et un stage pratique sur les exploitations privées partenaires du lycée (8 ont répondu favorablement pour accueillir les étudiants malgaches).

Les activités pratiques sur l’exploitation agricole de FORMA’TERRA

Les weekends, les équipes de l’établissement proposeront des activités découvertes de la culture réunionnaise.

Quelles sont les attentes des 8 jeunes étudiants ?

Laissons-les s’exprimer sur leur projet professionnel et leur motivation à participer à ce projet  :

Tahinjanahary , originaire de Fianarantsoa en 2eme année de Licence d’agronomie :

 » Je souhaite devenir agricultrice mais aussi conseiller agricole. J’attends de ce séjour à La Réunion de pouvoir acquérir des techniques innovantes en agriculture que je pourrais transférer sur Madagascar « .

Mirindra, originaire de Majunga en 2 eme année de licence agronomie et environnement à l’ESSA de Tananarivew :

 » Je souhaite devenir ingénieure dans la filière agroalimentaire et créer une entreprise de transformation agroalimentaire, pour moi cette formation de 3 mois à La Réunion est une belle opportunité d’acquérir de nouvelles connaissances et expériences dans un pays tropical ou l’agriculture est avancée « .

Andriamampionona, originaire de Tuléar, en 2eme année de licence agronomie parcours agriculture :

 » Ma motivation pour participer à ce projet de formation à La Réunion est d’améliorer mes compétences en agriculture dans un pays développé, je souhaite devenir agriculteur et pouvoir utiliser ce que j’aurais appris sur ces 3 mois « .

Malya Stephanie originaire d’Antanarivo en licence de 1ere année agronomie :

« Je souhaite créer ma propre entreprise dans le secteur agricole et aussi donner des formations aux paysans. J’attends de ce séjour à La Réunion la possibilité d’avoir des échanges avec les professionnels réunionnais et aussi acquérir des expériences et connaissances que je pourrais partager à Madagascar « .

Irina Laetitia , originaire de Antananarivo, en licence 2eme année agronomie et environnement à l’ESSA de Tananarive

« Je souhaite devenir entrepreneur dans le secteur agricole, cette formation à La Réunion va me permettre d’acquérir de nouvelles connaissances sur l’agriculture dans un pays aux conditions proches de Madagascar, je souhaite aussi avoir des échanges avec les professionnels de l’agriculture réunionnaise et voir les systèmes de productions, transformation et commercialisation agricoles locaux « .

Isabelle Francline, originaire de Fianarantsoa, en licence production animale à l’ISTA d’Ambositra :

« Je souhaite devenir ingénieur agronome et créer mon entreprise agricole et collaborer avec un centre de formation agricole dans une région rurale ou les jeunes n’ont pas les moyens de suivre des études. Cette formation à La Réunion va me permettre de m’aider à mettre en place mon projet professionnel, d’une part par le partage des techniques développées dans les élevages locaux mais aussi par l’apprentissage de techniques et pratiques d’élevage, en particulier en aviculture ».

Toky Nandrianina, originaire d’Antsirabe en licence agronomie 2eme année :

 » Mon projet est de devenir entrepreneur agricole , la formation à La Réunion va me permettre d’avoir de nouvelles connaissances sur l’agriculture locale et des expériences qui m’aideront à préparer mon projet professionnel « .

Niaina Nathalie Erica, originaire d’Antananarivo, en formation BTS 2 eme année dans une EFTA

« Je souhaite former les agriculteurs et les éleveurs et créer ma propre entreprise dans le domaine de la formation agricole. Ces 3 mois à La Réunion vont me permettre d’acquérir à travers des expériences professionnelles, des connaissances, savoirs et savoirs faire en agriculture et aussi de découvrir d’autres façons de produire et des techniques agricoles dans un autre pays d’une région chaude afin de pouvoir les utiliser à Madagascar pour lutter contre la faim ».

Les financeurs du projet :

                                        

Contacts :

Didier RAMAY, animateur du réseau Afrique Australe Océan Indien de l’enseignement agricole français, basé à l’EPLEFPA FORMA’TERRA – La Réunion, didier.ramay@educagri.fr

Rachid BENLAFQUIH, Chargé de mission Afrique / Éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale / Expertise Internationale au BRECI-DGER, rachid.benlafquih@agriculture.gouv.fr

 

 

 

 

 




Reconnaissance de la mobilité – Erasmus+

Erasmus+ organise un webinaire sur la reconnaissance de la mobilité en formation professionnelle initiale qui constitue un enjeu majeur au niveau européen et national.

Animée par Vanessa Duval, consultante en gestion de projets européens

Une meilleure valorisation des compétences acquises à l’étranger permet à l’apprenant de sécuriser son parcours professionnel et de favoriser son employabilité.

L’Agence Erasmus+ France / Education Formation, et le réseau des experts Erasmus+ de l’enseignement et de la formation professionnels, organisent la webconférence autour de trois dispositifs au service de cette reconnaissance :

  1. l’Europass Mobilité ;
  2. l’Unité Facultative de Mobilité et
  3. la reconnaissance à visée certificative des compétences professionnelles.

S’inscrire au webinaire 

Consultez le programme




Vis ta mobilité avec Moveagri 

Le site Moveagri, plateforme de la mobilité internationale pour les jeunes de l’enseignement agricole, fait peau neuve. L’action de leur stage à l’étranger et de leur voyage est partagée de A à Z …

Depuis juillet 2022, les élèves, étudiants, apprentis et volontaires en mobilité européenne et internationale peuvent témoigner de leurs expériences en postant photos et  blogs sur moveagri.educagri.fr. L’originalité du site, géré par Montpellier Sup Agro site de Florac dans le cadre du Dispositif National d’Appui, est qu’il s’appuie sur des témoignages entre pairs… de jeunes à jeunes. Leurs ressentis et leurs vécus sont au cœur des témoignages.

Lecture plus fluide

Cette nouvelle version du site, utilisant la solution wiki, est plus claire pour consulter les blogs et les photos des jeunes en mobilité. Elle propose une navigation plus fluide, notamment par pays, et particulièrement adaptée pour la navigation et la publication de posts optimisée pour un smart phone.

 

Consortia ERASMUS+ à l’honneur

La nouvelle version, propose une page très appréciée dédiée aux consortiums de stage ERASMUS+ (Carte géolocalisée).  Ainsi les publications des élèves, étudiants ou apprentis de chaque consortium sont visibles en un clic. Idéal pour valoriser les productions des bénéficiaires (y compris personnels). Il est possible de créer de nouvelles pages et de se former à sa gestion en contactant l’équipe Moveagri. N’hésitez pas à intégrer Moveagri à vos dossiers de candidature ERASMUS+ (valorisation des mobilités, priorité « numérique », mobilités hybrides…).

Nouvelle catégorie : « Réels Instagram pros »

Les concours Moveagri évoluent en 2022 en invitant les jeunes à poster des « réels Instagram » présentant leurs gestes professionnels en action.

Gestes professionnels : un des 4 prix offrant 300 euros à chaque lauréat ainsi qu’une invitation à témoigner à Paris en mai 2023.

Le projet Moveagri s’enrichit en effet d’une stratégie sur les réseaux sociaux et en particulier via la page Instagram Moveagri, pour mieux valoriser les contenus du site et donner envie de vivre une mobilité hors des frontières. A retrouver Stories, Fun facts, Découvertes…

Les 3 autres prix Moveagri  demeurent  : prix album photo, Blog lycéen, Blog étudiant et pour participer aux Prix 2022, les publications sur le site seront comptabilisées jusqu’au 30 novembre 2022.

Ressources pour préparer et valoriser son stage

Le site propose toujours les ressources utiles pour se préparer au mieux et valoriser son expérience internationale : trouver un stage, les démarches, calculer son budget, les bourses, où partir ?, infos sur les pays, guides, carnets de voyage….  Il conserve également son interactivité puisqu’il est toujours possible de créer un compte en un clic, de commenter les publications ou encore de contacter directement les auteurs des blogs et photos.

Prise en main du site en 30’

Enfin, pour prendre en main le site de manière ludique et motiver vos élèves, apprentis, étudiants et volontaires internationaux à contribuer à ce site collaboratif, l’équipe des développeurs Moveagri vous met au défis de remplir 10 missions rapides pour devenir Moveagri-dépendant.

On compte sur vous pour valoriser en ligne les expériences 2022 !




Le VTT s’invite dans les mobilités éco-responsables

Le lycée de Tulle-Naves voyage « éco-responsable »… dès octobre 2019, deux enseignants d’éducation physique et sportive, accompagnateurs dans le cadre de mobilités d’élèves en ERASMUS + secteur de l’Education et de la Formation Professionnelle, ont eu le plaisir de sillonner les routes et chemins de Belgique, pendant 2 semaines, en VTT électrique.

Les sept élèves de terminale Bac Pro CGEA du lycée Edgar Pisani de Tulle-Naves (Corrèze) et leurs maîtres de stage ont eu la surprise de voir arriver leurs enseignants en VTT électrique, sur les exploitations agricoles de la région de Mons en Belgique. Ces derniers ont parcouru pratiquement tous les jours entre 30 et 50 km pour visiter leurs stagiaires, mais aussi pour rencontrer les acteurs et habitants du monde rural. Quoi de plus facile pour les premiers contacts que de s’arrêter rapidement, de suivre des chemins accidentés pour faire de nouvelles rencontres et peut être établir de nouveaux contacts dans des fermes pouvant devenir de futures structures d’accueil pour les élèves et ainsi répondre à leur mission, en tant que Lycée-porteur du consortium des lycées publics de la région Nord Nouvelle-Aquitaine.

Le temps des rencontres humaines

Le but de cette action était bien entendu de mettre en avant un acte éco-citoyen dans l’organisation de mobilités, mais aussi d’aller simplement et de façon originale à la rencontre des autres en créant des questionnements, mais aussi en montrant que la santé par l’activité physique peut aussi trouver sa place dans les actions de mobilité Erasmus+. Ces visites ont également permis de nombreux échanges sur le territoire autour de Mons et une large promotion d’Erasmus + ouvert à tous les publics, y compris ceux issus de zones rurales.

Précurseur du Green Deal

Avec un voyage collectif dans un véhicule 9 places, des regroupements d’élèves réguliers pour découvrir la culture et le territoire belges, environ 200 km de visites d’exploitations en VTT électrique, avec une gestion autonome des repas en gîte.

Avec une réception autour d’une table des maîtres de stage en fin de mobilité, nous avons pu mettre en avant un bilan très positif autour des valeurs de l’effort, de la convivialité et de l’entraide sans oublier cette volonté de réduire au maximum l’empreinte carbone d’une expérience à tous égards bénéfique pour les élèves – Equipe du Lycée de Tulles-Naves.

Le lycée agricole de Naves et sa gestion des mobilités était sans nul doute précurseur par rapport à l’engagement européen relatif au Green Deal et à la priorité environnementale déclinée dans toutes les actions et activités du programme Erasmus+ 2021-2027, mais aussi sur ses autres priorités liées à l’inclusion et à la citoyenneté.

Contact : Hervé Barbier – enseignant en EPS et référent mobilités

Article proposé par Isabelle Wilwertz, chargée de coopération internationale en DRAAF-SRFD Nouvelle-Aquitaine

Photographie de tête d’article – Crédit : VisitMons, portail touristique Officielle de la Région de Mons