1

Pays de la Loire en action – retour sur 2019/2020

L’année scolaire 2019-2020 ne s’est heureusement pas limitée à la gestion de crise, ou à réconforter des jeunes qui n’ont pu réaliser durant l’été 2020 leur projet de stage en Europe, au Canada, en Australie, en Afrique. De très belles actions se sont déroulées dans les établissements de l’enseignement agricole de Pays de Loire.

L’aquaculture comme FUTURE Erasmus+

Les trois établissements, de Trebon en République Tchèque, Skjervoy en Norvège, et le lycée professionnel Olivier Guichard de Guérande, sont associés dans des projets européens depuis 2004.
Ces partenariats se sont construits sous le prisme de leur filière commune, l’aquaculture. Le dernier projet en date, FUTURE, qui s’est déroulé de 2018 à 2021, a de nouveau vu le jour dans le cadre des appels à projets Erasmus+. […]

Renaissance des coopérations avec la Côte d’Ivoire

Suite à une mission en Côte d’Ivoire conduite en novembre 2019 par le réseau Afrique de l’Ouest de la DGER et à laquelle ont participé les EPLEFPA de la Roche/Yon et de Château-Gontier, les partenaires ivoiriens des deux établissements sont à leur tour venus en France en février et mars 2020, dans le cadre de la tenue du Salon international de l’agriculture.[…]

C’est le 24 janvier 2020, au sein du musée des Beaux-Arts d’Angers qu’une soixantaine de participants, issus tant de l’enseignement que du monde associatif, de l’entreprise, de collectivités, ont pu assister à une demi-journée riche en interventions et échanges.[…]

Nantes Terre Atlantique et Ebolowa : une nouvelle étape

Nous avons à de nombreuses reprises évoqué l’important partenariat entre l’EPLEFPA Nantes Terre Atlantique et le collège régional d’agriculture d’Ebolowa, au Cameroun, autour de la filière cacao et de la mise en place de tous les moyens nécessaires à sa production locale. Le projet s’incarne désormais dans le film-documentaire Keka Wongan, réalisé par Julie Lizambard, de société de production Com Son Image, où elle y restitue fidèlement l’histoire de ce partenariat, dont la réussite a aujourd’hui égalé l’ambition.[…]

Ashlesha, une jeune Indienne en Vendée

Durant deux années consécutives, le lycée agricole de Laval a accueilli deux jeunes volontaires indiennes, venues en France avec le concours de la précieuse Aswathi Chandramohan, en charge de l’espace France Volontaires à Pondichéry.  Malgré le déroulement inédit de l’année du fait de l’épidémie de coronavirus, c’est cette fois la jeune Ashlesha Joshi que l’établissement a eu le plaisir d’accueillir à partir de novembre 2019, pour une mission d’une durée de huit mois. Si celle-ci était avant tourné vers l’assistanat durant les cours d’anglais, un autre objectif essentiel fut de faire découvrir la culture indienne, tant aux apprenant(e)s qu’aux membres de la communauté éducative.[…]

Avec la filière SAPAT, un autre aspect des coopérations avec le Maroc

En partenariat avec le lycée Les Buissonnets d’Angers (CNEAP), la présidente de l’association Widad pour la femme et l’enfant a rendu visite à l’établissement afin de parler aux élèves et à la communauté éducative du travail qu’elle fait au Maroc. Parallèlement, depuis plusieurs années, le lycée envoie chaque année des élèves de sa filière bac professionnel Services aux personnes et au territoire en stage au sein de l’association, plus précisément dans le centre d’hébergement qui accueille les femmes et enfants qui en ont besoin.[…]

 

Il nous aurait semblé injuste de ne pas vous faire partager ces quelques exemples de projets que vous pourrez retrouver intégralement dans le document de la rétrospective Coopération internationale 2019-2020 du Projet régional de l’enseignement agricole des Pays de Loire (PREA) téléchargeable ici.

Contact : Julien Pichon, Chargé de coopération internationale de la DRAAF Pays de Loire – julien.pichon@agriculture.gouv.fr




Du Manga à l’expérience culinaire

Jeudi 25 février 2021, la coopération Franco-japonnaise s’est illustrée par une expérience de dégustation culinaire dans le cadre d’une journée sous le signe de la culture Manga, menée dans le Cantal dans le cadre du partenariat entre les établissements agricoles des deux pays, la High School de Shinonome et le lycée St Vincent de St Flour.

Lors de cette rencontre, les élèves du lycée de St Vincent ont participé à un atelier « mangas » animé par la chargée de mission au Consulat du Japon de Lyon. Les jeunes participants ont appris à dessiner les personnages de leurs mangas préférés. A la suite de cet atelier, le Vice-Consul a fait une conférence sur la cuisine japonaise et sa perception à travers le monde. S’en ai suivi une séance de dégustation proposé par la chargée de la culture et de la communication du Consulat, ce qui a permis aux élèves de découvrir les saveurs des aliments qui apparaissent dans les mangas.

Les élèves du lycée se sont échangé des recettes qui mêlent la culture des deux pays. Le cornet St Vincent est basé sur une pâtisserie traditionnelle auvergnate, introduisant des éléments du pays du Soleil Levant avec le thé vert et les haricots azukis. En parallèle, les élèves du lycée Shinonome au Japon ont réalisé un gâteau roulé dans lequel ils ont glissé des haricots noirs de Tamba Sasayama.

Simultanément, le Premier Secrétaire aux Affaires Agricoles de l’Ambassade du Japon et le Directeur Général du Bureau Européen de la représentation de la province de Hyogo ont visité deux exploitations agricoles, accompagnés par l’animateur du réseau Japon de l’enseignement agricole / directeur du lycée St Vincent à St Flour. La première exploitation à Ussel est dédiée à la production de lait de vache en agriculture biologique et la seconde consacrée à la production de lentilles vertes, blondes et de pois blonds et également à la fabrication de fromages de pays au lait cru à Alleuzet.

Cet événement entre dans le cadre des activités du tout jeune réseau Japon de l’enseignement agricole, créé en septembre 2020. Le lycée St Vincent est partenaire du lycée Shinonome situé à Tamba Sasayama dans la Province de Hyogo.

Les représentants du Consulat et de l’Ambassade du Japon ainsi que de la Province de Hyogo ont pu rencontrer le Maire de la commune de St Flour accompagné des adjoints à l’éducation et à la culture. Ils ont également rencontré Madame le Sous-Préfet de Saint-Flour. L’objectif est de développer les échanges entre les deux territoires sur le plan culturel, agricole et de la formation.

La région Auvergne-Rhône-Alpes est particulièrement active dans la coopération avec le Japon puisqu’en dehors du Lycée St Vincent, les lycées de Lyon Pressin, Cibéins dans l’Ain et Rochefort-Montagne dans le Puy de Dôme sont également impliqués dans le réseau Japon de l’enseignement agricole .

D’autres événements d’échange suivront et dès que le contexte sanitaire sera plus clément, des visites d’élèves français au Japon et d’élèves japonais en France sont prévus afin de poursuivre les projets de coopération entre établissements.

 

Contact : Franck Copin, animateur du réseau Japon, franck.copin@cneap.fr




Construire des partenariats avec l’Afrique : l’expérience des établissements d’enseignement agricole

En juin 2018, la région des Pays de la Loire a vu la naissance du réseau régional multi-acteurs « Pays de la Loire Coopération Internationale », qui a pour vocation de regrouper les acteurs régionaux travaillant sur les thématiques de coopération et de solidarité internationale : établissements d’enseignement, associations, collectivités, entreprises. Parallèlement, naissait du côté de la DRAAF une réflexion autour de la possibilité d’organiser un événement de communication de l’enseignement agricole au travers de sa mission de coopération internationale, et plus particulièrement de l’action de plusieurs établissements de la région avec l’Afrique subsaharienne. Il est donc rapidement apparu évident d’envisager ce projet dans le cadre et avec l’appui de Pays de la Loire Coopération Internationale : s’il s’agissait de contribuer à faire vivre la dynamique de réseau régional autour d’objectifs communs liés aux actions et principes de solidarité et de coopération, en outre, l’occasion se présentait de rendre visible à un large public l’importante plus-value que représente notre mission de coopération internationale pour les apprenant(e)s en termes d’apprentissage de la citoyenneté, d’acquisition de compétences dans la construction de partenariats, ou encore d’opportunités de mobilités. C’est le 24 janvier 2020, au sein du musée des Beaux-Arts d’Angers qu’une soixantaine de participants, issus tant de l’enseignement que du monde associatif, de l’entreprise, de collectivités, ont pu assister à une demi-journée riche en interventions et échanges. Celle-ci s’est ouverte par la prise de parole de la cheffe du bureau des relations européennes et de la coopération internationale de la DGER, qui a décliné les quatre engagements de l’enseignement agricole pour l’Afrique. L’assemblée présente a ensuite visionné le film Keka Wongan, sur le partenariat autour de la filière cacao entre l’EPLEFPA Nantes Terre Atlantique de Nantes-St-Herblain et le collège régional d’agriculture d’Ebolowa, au Cameroun.

Puis ont suivi deux tables rondes : l’une sur les enjeux partagés liés au développement des partenariats en Afrique, la seconde sur la mobilité réciproque Afrique-France au service d’une citoyenneté mondiale, lors de laquelle ont témoigné des jeunes volontaires africains en service civique international en lycées agricoles, et des étudiant(e)s parti(e)s en stage en entreprise en Afrique.

De gauche à droite : Gilles Menant, directeur de la FDMFR de la Sarthe, Nadège Brenier, directrice du lycée Val de Sarthe (CNEAP, Sablé/S.), Julien Pichon, CCOOP à la DRAAF, Nadine Zorzi, SG de l’EPLEFPA de La Roche/Y., Sandrine Marchand, enseignante en aquaculture à l’EPLEFPA de Château-Gontier et animatrice nationale du réseau Conseil, expertise et formation des professionnels à l’international.

De gauche à droite : Joachim Quainoo, jeune Ghanéen en service civique international à AgriCampus Laval, Faiké Kanouté, jeune Malienne en service civique international au lycée Les Buissonnets (d’Angers), et Mélanie et Lucas de Chabalier, étudiant(e)s à l’EPLEFPA Nantes Terre Atlantique.

Ces deux moments ont été ponctués par les interventions des représentants réseau Afrique de l’Ouest de la DGER et du programme AFOP. Enfin, compte-tenu des objectifs de l’événement, celui-ci ne pouvait se clôturer sans un temps convivial d’échanges entre les participants et les représentants des établissements présents. Car en filigrane de nos objectifs, une opportunité : créer de la rencontre entre porteurs de projets d’horizons différents, afin de permettre à des actions existantes et portées par les établissements de s’ouvrir à des acteurs hors champ de l’enseignement.

Contact : Julien Pichon, Chargé de coopération internationale en DRAAF Pays de Loire

 



Construire des partenariats avec l’Afrique – Objectif du Réseau régional Multi-Acteurs

Vendredi 24 janvier 2020, le réseau régional multi-acteurs « Pays de la Loire Coopération Internationale » s’est réuni pour aborder le projet commun de tous ses acteurs : « Construire des partenariats avec l’Afrique, l’expérience des établissements d’enseignement agricole ».

Né en juin 2018, le réseau régional multi-acteurs de la région des Pays de la Loire, qui a pour vocation de regrouper les acteurs régionaux travaillant sur les thématiques de coopération et de solidarité internationale, a organisé au musée des Beaux-Arts d’Angers un événement de communication de l’enseignement agricole au travers de sa mission de coopération internationale, et plus particulièrement de l’action de plusieurs établissements de la région avec l’Afrique subsaharienne.
Vendredi 24 janvier, une soixantaine de participants, issus tant de l’enseignement que du monde associatif, de l’entreprise, de collectivités, ont ainsi assisté à une demi-journée riche en interventions et échanges. Le bureau des relations européennes et de la coopération internationale de la DGER a décliné les quatre engagements de l’enseignement agricole pour l’Afrique. L’assemblée présente a ensuite visionné le film Keka Wongan, sur le partenariat autour de la filière cacao entre l’EPLEFPA Nantes Terre Atlantique et le collège régional d’agriculture d’Ebolowa, au Cameroun. Puis ont suivi deux tables rondes : l’une sur les enjeux partagés liés au développement des partenariats en Afrique, la seconde sur la mobilité réciproque Afrique-France au service d’une citoyenneté mondiale, lors de laquelle ont témoigné des jeunes volontaires africains en service civique international en lycées agricoles, et des étudiant(e)s parti(e)s en stage en entreprise en Afrique. Ces deux moments ont été ponctués par les interventions de l’animatrice du réseau Afrique de l’ouest de la DGER qui a présenté les activités du réseau et d’un membre du consortium du programme AFOP dont les principaux résultats ont permis de montrer l’efficacité du partenariat entre la France et le Cameroun.
Cette journée a sans aucun doute rempli son objectif : créer de la rencontre entre porteurs de projets d’horizons différents, afin de permettre à des actions existantes et portées par les établissements de s’ouvrir à des acteurs hors champ de l’enseignement.

Extrait Lettre Hebdo du 03 février 2020, n°5

Pour en savoir plus sur l’aventure Keka Wongan – Le cacao made in Ebolowa au Cameroun, visionnez le film https://www.napce.fr/a-la-decouverte-dun-cacao-made-in-ebolowa-avec-keka-wongan-le-film/