1

La mangue à toutes les sauces

Le réseau Caraïbes a participé aux journées techniques du festival de la mangue du 15 au 19 juin 2022, à Bani en République Dominicaine, au côté des partenaires du projet INTERREG Caraïbes REACT.

Ce festival a été l’occasion de rencontrer une grande partie des acteurs de la filière agricole fruit de la République Dominicaine, plus particulièrement les producteurs de mangues réuni dans une coopérative ou Cluster de la mangue dominicaine – PROMANGO.

En plus des rencontres avec les responsables de filières, cette fête de la mangue a permis d’échanger avec les élèves des établissements agricoles présents sur le salon notamment ceux de l’Instituto Politécnico Loyola, de rencontrer les enseignants et le directeur de l’Institut. Ces derniers ont exprimé leur souhait de mettre en place des échanges fructueux entre les établissements agricoles français et les dominicains. Une visite technique d’une délégation Française en République Dominicaine est à envisagée.

L’Institut Polytechnique Loyola (IPL), fondé en 1952, est un établissement d’enseignement public polyvalent agricole situé dans la province de San Cristóbal, à 1h30 de Santo Domingo, la capital de la République Dominicaine. Il propose des formations du niveau Initial (équivalent des classes de 4è et 3ème de l’enseignement agricole français) au Baccalauréat.

Fruit de l’économie dominicaine

La mangue s’est positionnée comme un produit important pour l’économie dominicaine. La superficie plantée a dépassé 130 000 hectares avec environ 1 800 plantations commerciales regroupées autour du Cluster PROMANGO. Il s’agit d’une filière bien organisée et qui répond aux normes européennes d’exportation. Cette filière devrait générer en 2022 près de 40 millions d’euros de rentabilité pour la République Dominicaine (source Ministère de l’Agriculture Dominicain).

La demande locale et internationale pour les variétés de mangues dominicaines se démarque, comme « Mingolo », qui est devenue la principale variété d’export avec 22% des exportations, suivie de « Crema de Oro » et « Banilejo » avec 6% chacun, des exportations vers les marchés d’Europe, des États-Unis d’Amérique et du Canada.

Pour mieux connaître les 120 variétés

Une exposition des variétés génétiques de la mangue dominicaine s’est tenue autour de plus de 120 variétés avec des dégustations des principales commercialisées dans le pays, la vente de mangues et de produits à base de fruits, une exposition de matériel et de fournitures.  Durant les séminaires, un exposé sur les technologies de production, la gestion des pathologies et l’impact du changement climatique sur les habitudes de plantation a remporté un vif succès auprès des participants. De nombreuses délégations internationales étaient présentes dont la plus importante venue de la Jamaïque.

Comme chaque année, pour la célébration de l’Expo Mango, le Comité d’organisation a préparé un vaste programme éducatif et culturel. Comme les  journées techniques auxquelles nous avons participé aux côtés de notre partenaire l’Instituto Dominicano de Investigaciones Agropecuaria (IDIAF) . Cet institut  possède une station expérimentale de fruits à Baní, dédiée à la recherche en culture fruitière avec une zone tropicale, un centre expérimental de 1 275 hectares et dispense une assistance technique aux agriculteurs. En son sein on retrouve le Cluster  Ovino Caprino dédié aux Ovins-Caprins.

Opportunités de stages pour les jeunes

Durant cette mission, d’autres rencontres ont eu lieu avec des partenaires, tels que la Chambre de Commerce Franco- Dominicaine, qui pourra identifier des lieux de  stage pour  des étudiants de l’enseignement agricole français, notamment avec un profil bac+2  dans les filières agricoles organisées de la république Dominicaine : les filières fruits, les entreprises de transformation agroalimentaire, entre autres.

Voir les reportages des médias locaux  :

  • Abriendo La Mañana :

Pour connaître le projet INTERREG Caraïbes REACT, retrouvez les précédents articles

Contact : Frédérique LOUMETO-IPOLO, animatrice du réseau Caraïbes de l’enseignement agricole, frederique.loumeto-ipolo@educagri.fr