1

L’Europe à l’écoute des jeunes

Le 9 mai, c’est l’un des symboles fort de l’Union européenne, c’est la date anniversaire de la Déclaration Schuman du 9 mai 1950, considérée comme “l’acte de naissance” de l’Union. Mais en 2022, cela représente quoi pour les jeunes de l’enseignement agricole ?

La France préside le Conseil de l’Union européenne jusqu’au 1er juillet 2022, dans ce cadre les évènements prévus par les établissements, les institutions ont fait l’objet d’une labellisation ou ont été inscrits au calendrier des initiatives marquant cette période tournée sur les questions européennes.

 L’Union européenne s’illustre en région

Les différentes institutions régionales de Pays de Loire collaborent étroitement sur le développement de l’ouverture européenne dans les établissements d’enseignement. C’est donc tout naturellement qu’elles ont organisé un événement commun en créant des temps et des espaces de réflexion répartis sur 5 jours pour les élèves et les enseignants sur les enjeux, les défis et l’avenir de l’Europe. Ces temps forts ont aussi été l’occasion de présenter aux participants les possibilités de mobilités offertes par l’Europe et se sont clôturés le 9 mai 2022 à l’université d’Angers.

35 ans d’échanges

2022 célèbre les 35 ans d’Erasmus+ et cette année débute le Nouveau programme Erasmus+ 2022-2027, ouvert aux établissements de l’enseignement agricole pour faciliter les projets de partenariats et les mobilités dans les pays éligibles au Programme. Pour que les jeunes bénéficient des financement du programme, les établissements peuvent candidater pour déposer leur dossier d’accréditation à l’agence Erasmus+ France/ Education Formation. 

Les 5 référents « Programme Erasmus+ » pour l’enseignement agricole viennent en appui aux établissements agricole de l’enseignement technique et supérieur pour construire leurs projets et assurent des ateliers d’écriture deux fois par an, en amont des dates de dépôt de dossier.

2022 – une priorité, la jeunesse

L’année 2022 est également estampillée Année Européenne de la Jeunesse. C’est une belle occasion de se tourner vers les jeunes pour connaître leur vision de l’Europe mais également mettre en avant les dispositifs offrant une lisibilité sur les politiques européennes pour la jeunesse qui peuvent se mesurer par 3 volets : j’accède à / je fais entendre ma voix / je m’engage.

La Commission a mis en ligne un portail AEJ, moderne et interactive : https://europa.eu/youth/year-of-youth_fr. Plus de 210 événements sont déjà labellisés et répertoriés sur la carte interactive.

Inscrivez-vos initiatives, projets, actions, évènements, sensibilisation, débats, conférences… et autres journées de célébration, et ce jusqu’au 31 décembre 2022 !

Elle a également mis en place de nombreuses initiatives multimédia avec notamment la création d’un film de présentation de l’AEJ et la création de la plateforme « Voices of Europe » qui permet de donner la parole aux jeunes Européens et Européennes pour qu’ils expriment leur vision de l’avenir et leur opinion sur les thématiques de l’emploi, de la paix et de la sécurité, du changement climatique, de l’éducation ou de la santé mentale. Alors laissez votre message vocal pour que l’avenir de l’Europe soit celle que vous souhaitez.

L’Europe rime avec concours

Le Concours européen « Become a Bioeconomy Youth Ambassador ! » a été lancé par la Commission européenne. Il est ouvert aux jeunes de 18 à 35 ans pour devenir Ambassadeur de la bioéconomie au niveau européen.

Devenir « Bioeconomy Youth Ambassador , c’est possible !

L’appel concerne les jeunes motivés, ayants de l’expérience ou un intérêt marqué pour la bioéconomie et/ou des domaines connexes : systèmes alimentaires, foresterie, changements climatiques,… etc.

Le rôle de l’ambassadeur sera de communiquer avec les collectivités, les étudiants et la société civile, de mobiliser les décideurs et de sensibiliser le plus grand nombre par les médias sociaux au rôle de la bioéconomie dans la vie de tous. Les Bioeconomy Youth Ambassador rejoindront les communautés de jeunes et soutiendront les processus de l’Union européenne en matière de jeunesse et d’éducation.

Les ambassadeurs participeront à des formations (bioéconomie de l’UE et activités de communication et de sensibilisation) lors d’un camp d’été les 25 et 27 juillet 2022 à Bruxelles et participeront à la conférence de haut niveau sur la bioéconomie qui aura lieu les 6 et 7 octobre 2022 à Bruxelles.

Pourquoi s’engager à être Bioeconomy Youth Ambassador ?
  • Participer directement à la transition de l’Europe vers le développement durable et apporter ses propres idées.
  • Contribuer à la visibilité des actions par les événements autour de la bioéconomie et les comptes de médias sociaux de la Commission européenne (DG Recherche et innovation).
  • Participer au camp d’été et à la conférence de haut niveau sur la bioéconomie (frais de déplacement, hébergement et indemnités sont couverts).
  • Contribuer à la communication,
  • Être reconnu par la Commission européenne.

Si vous êtes bon communiquant, utilisateur des médias sociaux, prêt(e) à sensibiliser sur les questions de bioéconomie, à l’aise pour vous exprimer en public, capable de communiquer couramment en anglais et d’exprimer votre point de vue et enfin disposé(e) à consacrer du temps au programme des ambassadeurs :

  Lancez-vous et déposez votre candidature d’ici le 13 juin 2022.

Les résultats seront communiqués par la Commission européenne d’ici la fin juin https://www.bioeconomy-in-transition.eu/become-a-bioeconomy-youth-ambassador/.

Préparez « Hippocrène 2023 »

Retrouvez les lauréats du « Prix Hippocrène » et leurs projets, récemment récompensé au Quai d’Orsay, le 15 mars 2022. Le Prix de l’éducation à l’Europe, initiative de la Fondation Hippocrène, est un concours qui récompense les meilleurs projets de partenariat européen élaborés par une classe et ses professeurs.

Le lycée d’enseignement agricole de Monbazillac, lauréat 2022 dans la catégorie Enseignement agricole.

 

Lire aussi les articles sur le site Toute l’Europe.eu

https://www.touteleurope.eu/histoire/qu-est-ce-que-la-journee-de-l-europe/




Alumni DEFIAA, nos meilleurs ambassadeurs

Sonam étudiante en Master Agronomie à GB Pant University de Pantnagar intervient à l’INRAE après avoir été accueillie 12 semaines en 2019 par deux établissements d’enseignement agricole : l’EPLEFPA d’Auch dans le Gers et dans le Périgord à l’ EPLEFPA de Périgueux.

Depuis, Sonam a poursuivi son brillant parcours universitaire en Inde, par un doctorat (PhD) en Agro-météorologie au prestigieux collège d’Agriculture de son université.

Les Alumni du programme d’échange franco-indien, DEFIAA, sont nos meilleurs ambassadeurs. Initialement, le partenariat DEFIAA (Developping French Indian Exchanges In Agrofood and Agronomy) avec l’Inde, un MoU a été signé en 2015 avec l’université GB Pant University de Pantnagar, université qui est le point de départ de la révolution verte indienne.

Invitée au Work-shop de l’INRAE

Dans le cadre de ses études, Sonam a été invitée par l’INRAE à Toulouse, début octobre 2021,  pour un cycle de conférences et ateliers, regroupant des chercheurs du monde entier, sur le thème de l’évaluation globale de la santé des plantes.

Elle a été nommée, de façon honorifique secrétaire de cet événement, en charge de la coordination des conférences, de la planification des échanges avec tous les scientifiques internationaux invités à l’évènement.

Retrouvailles avec Sonam

Nous avons profité de son retour en France pour la rencontrer et entrevoir la plus value de ce programme d’échanges qui couplent mobilités entrantes dans les établissements français et mobilités sortantes réalisés sur l’université de Pantnagar en Inde.

Pour retrouver son interview, réalisé en anglais, sur Youtube DEFIAA.

Après les mobilités en Inde comme en France,  les Alumni deviennent les meilleurs ambassadeurs du programme. Ils continuent à porter les valeurs de notre coopération franco-indienne.

Les sites web de l’événement :

Global Plant Health Assessment : Work shop & conferences

Global-plant-health-assessment

Pour mieux connaître le Programme DEFIAA

Chantal DESPRATS et Christophe GROELL, co-animateurs du réseau Inde de l’enseignement agricole – chantal.desprats@educagri.fr, christophe.groell@educagri.fr

 




« L’enseignement agricole fait fort » en 2021

L’enseignement agricole s’est illustré dans le Prix Hippocrène de l’éducation à l’Europe, tout catégorie confondue, le 21 mars 2021.
« L’enseignement agricole fait fort !  » C’est cette expression que le jury du Prix Hippocrène et la présidente de la Fondation ont utilisé lorsqu’il s’est agit d’évaluer les projets des lycées agricoles présentés dans le cadre du concours 2021.

La qualité du travail réalisé par les établissements de l’enseignement agricole, à travers la conduite de projets éducatifs centrés sur l’apprentissage de la citoyenneté  européenne qui conduisent les apprenants à réfléchir et à agir dans des domaines chers au Ministère en charge de l’Agriculture et de l’Alimentation tels que l’innovation ou l’agroécologie, a été unanimement soulignée.

La sélection entre les trois projets finalistes de l’enseignement agricole n’en a été que plus difficile, cela même sans parler de la richesse des 12 autres projets portés par les écoles, collèges et lycées de l’Education Nationale.

Grand Prix Hippocrène, sous le signe de l’innovation à la façon agricole

En cette fin de journée du 31 mars, cependant, c’est le Lycée d’Enseignement Agricole Privé Saint-Dominique de Valréas (Provence-Alpes-Côte-d’Azur) qui s’est vu décerner le Grand Prix de la Fondation Hippocrène  pour son projet « »6!YES » 6 Innovations Young European Search» qui porte sur 3 thématiques : La petite enfance, Le handicap et la protection de l’environnement.

Prix Hippocrène – catégorie Enseignement Agricole

Les deux autres établissements participants : le LEGTA François Rabelais, Civergols (Lozère-Occitanie) et l’Institut Lemonnier (Normandie) se classent quant à eux 1er et 2ème de la catégorie Enseignement Agricole.

Elèves de la section européenne des lycées Rabelais à St Chély d’Apcher et Pasteur à La Canourgue (Lozère), lauréats avec leur projet « BASAE »

Le Lycée de Lozère présentait sont travail intitulé « Devenir Ambassadeurs d’une Agriculture durable en Europe – The BASAE project (To Become Ambassadors of a Sustainable Agriculture in Europe) « , pour lequel le but principal est de sensibiliser les élèves à l’agro-écologie et de les motiver à l’apprentissage des langues, mais aussi de faire grandir leur sentiment d’appartenance à l’Europe. Ces établissements partenaires sont la Slovaquie et la Finlande.

Une plateforme numérique de communication intitulée E-Twinning sera un support d’échanges essentiel pour que les élèves et les enseignants de chaque pays puissent partager, coopérer/développer ensemble le projet. Le projet final sera la réalisation d’une mallette de jeux sur la thématique de l’agriculture durable, créée par les élèves avec l’aide des professionnels spécialisés dans la méthodologie des jeux.

Le second lauréat de cette catégorie, l’Institut Lemonnier s’est illustré par son projet dédié à La bataille de Normandie comme fait historique clé de la construction européenne, mené en collaboration avec des établissements partenaires Allemand et Polonais.

Un grand merci à la Fondation Hippocrène qui récompense pour la première fois cette année un  lycée agricole, dans la catégorie « Grand Prix », et félicitations aux équipes pédagogiques de l’enseignement agricole qui œuvrent aux côtés des jeunes afin de faire vivre des projets passionnants pour la promotion de l’Europe !

Bientôt, rendez-vous sur les réseaux sociaux !

La fondation Hippocrène organise le Prix spécial du Public au cours de l’année 2021. L’un des 6 lauréats sera alors promu par les votes via les réseaux sociaux. L’occasion de valoriser ces projets et mettre la citoyenneté européenne sur tous les posts. Surveillez les réseaux, la page des établissements lauréats de l’enseignement agricole sur FaceBook pour « liker » leurs présentation afin que leurs projets fassent des émules pour que tous puissent « vivre l’Europe » !

Pour en savoir plus sur le Prix Hippocrène, précédent article PortailCoop sur l’appel à participation au concours 2021