1

Epure et tradition, naissance d’un jardin international

Le design du futur jardin de l’amitié franco-chinois de l’EPL d’Hennebont en Bretagne est désormais connu. Il sera la vitrine pour l’établissement de sa stratégie de développement de la filière thé au niveau national.

Le mardi 24 mai 2022, a eu lieu sur la plateforme Zoom, la grande finale du concours de design du jardin franco-chinois autour du thé – jardin qui sera construit au sein de l’EPL d’Hennebont dans le Morbihan.

Concours de création de jardin : Hennebont face au Jiangsu

Ce concours, organisé conjointement par l’EPL Saint-Jean-Brévelay Hennebont et le Jiangsu Professional College of Agriculture and Forestry, s’inscrit dans les activités organisées entre ces deux établissements qui coopèrent depuis plusieurs années sur le développement en France d’une filière thé. Le concours était seulement ouvert aux apprenants des deux établissements.

Chaque pays avait choisi au préalable, 3 projets finalistes dans le pays partenaire. Ces 6 finalistes avaient l’occasion durant cette matinée de défendre leur projet face à un jury d’experts composés d’enseignants et de membre du personnel des deux établissements. Toutes les présentations ont été effectuées en anglais. Suite à leur intervention, les candidats ont répondu aux questions des jurys qui souhaitaient en savoir toujours plus.

Design traditionnel chinois, plébiscité par le jury

Les différentes présentations chinoises ont toutes été saluées pour la qualité du visuel rendu. Les projections 3D faites par les candidats, sans avoir jamais visité le site français, s’intégraient de manières naturelle et ordonnée dans l’espace qui sera dédié à la construction du jardin à Hennebont.

Les classiques des parcs chinois : pagodes, portes et pavillons, étaient présents et c’est finalement le projet qui a su intégrer la culture française à un design traditionnel chinois qui fut retenu par les jurys.

Chaque projet a fait l’objet d’études poussées sur les essences à utiliser, les matériaux qui mettront en valeur les végétaux, permettant ainsi de définir des budgets très précis.

L’épure à la français met le végétal à l’honneur

Côté français, les apprenants ne furent pas en reste. Leur design épuré à la main mettait le végétal à l’honneur et la circulation au cœur de ce jardin. C’est finalement un design qui absorbait et restituait l’Orient dans sa globalité qui a fait chavirer les experts présents.

Les partenaires vont désormais travailler chacun de leur côté pour retenir les meilleurs aspects de chaque design, afin de proposer fin juin, un plan final de construction.

Les grands gagnants, outre une plaque à leur nom à l’entrée du parc, auront l’honneur et la joie de recevoir un échantillon du premier thé produit intégralement sur le site d’un EPL français.

Les designs vainqueurs qui serviront de base pour créer le jardin

 

Pour en savoir plus, lisez l’article du Courrier de l’Ouest , L’article La Gazette

Reportage France 3 : Filière thé 100% breton et interview de Marine Chotard, enseignante chargée de la filière thé au Lycée agricole d’Hennebont – à retrouver à 2’45 du reportage

 

Contact : Max MONOT, animateur du réseau Chine de l’enseignement agricole, max.monot@educagri.fr




Quand Moissac rencontre Värska

C’est l’histoire de la création de deux jardins distants de plus de 3000 km, érigés par les élèves du Lycée professionnel agricole et horticole de Moissac et leur partenaire, qui unit ces deux établissements français et estonien et ainsi représente par leurs projets de coopération européenne, mise en place depuis 2017, un vrai trait d’union institutionnel pour les deux pays.

Dimension institutionnelle

Le 10 décembre 2021, le Lycée professionnel agricole et horticole de Moissac (EPLEFPA du Tarn et Garonne) et le lycée estonien Värska Gümnaasium ont connu une étape importante dans la coopération qu’ils entretiennent. En l’espace d’une heure, une visioconférence a réuni des représentants du Lycée professionnel agricole de Moissac et de l’EPLEFPA du Tarn et Garonne et ceux des autorités officielles françaises en Estonie pour parcourir les différents projets de coopération à venir.

Ainsi Aurore Louis, directrice de l’EPLEFPA du Tarn et Garonne, Frédéric Lamaison, proviseur du Lycée professionnel agricole de Moissac et Christophe Squarcioni, enseignant organisateur de la coopération entre le LPAH de Moissac et Värska Gümnaasium ont-ils eu l’honneur d’échanger avec Eric Bultel, directeur de l’Institut français en Estonie et Guillaume Raboutot, directeur adjoint de l’Institut français en Estonie, chargé de l’éducation.

Les sujets ne manquent pas, comme le renforcement de la coopération, les mobilités des élèves estoniens et français, les partenariats pédagogiques et professionnels, mais surtout la préparation des projections du court métrage « Quand Moissac rencontre Värska ». Le film-débat retrace les trois années de coopération entre les établissements.

Naissance du film « When Moissac meets Värska »

Ce film a été produit à l’occasion de la mise en place du « jardin de Moissac » au sein du Lycée partenaire à Värska, le 11 septembre 2019. Ce travail paysager a été

Plantation des végétaux du Jardin de Moissac avec les élèves en costume traditionnel de Värska Gümnaasium.

imaginé par les 6 élèves du LPAH de Moissac et leur enseignant technique et installé de concert avec les élèves du lycée Varskä Gümnaasium, sa Directrice et la présence du Roi de la Région de Setomaa et du Maire de la ville était l’occasion

Inauguration officielle du jardin de Moissac à Värska (Région de Setomaa).

d’inaugurer officiellement cet espace paysager. Des essences végétales françaises (Chasselas, Reine Claude, noisetier…) ont été spécialement acheminées depuis Moissac, le matériel de plantation a été emprunté à l’Ecole nationale d’horticulture de Räpina avec laquelle l’établissement français établit des mobilités réciproques d’élèves dans le domaine de l’horticulture et de l’aménagement paysager. 

Journée officielle de plantation du « Jardin de Värska » dans l’enceinte du Lycée de Moissac, en mai 2019.

Quelques mois auparavant, à l’occasion de la journée estonienne et seto organisée en Occitanie, une première étape du projet pédagogique avait été initiée avec la plantation miroir sous la forme d’un « jardin de Värska » dans la cour du Lycée de Moissac, le 28 mai 2019. 6 végétaux estoniens (cassissier, groseillier, pommier, prunier, sorbier des oiseaux et aronia) transférés, pour le projet de plantation effectués par des binômes franco-estoniens (Consul d’Estonie à Toulouse et élève de Moissac et d’autres personnalités de la Mairie, d’association franco-estonienne… ). Cette journée fût l’occasion pour les élèves du lycée de Moissac et les invités de vivre des échanges interculturels en partageant un repas estonien et participant à un débat et une projection d’un film estonien.

Quand les projets pédagogiques sont sources de financements régionaux

La coopération entre Moissac et Värska repose sur des liens établis entre les enseignants et les élèves, concrétisés par des mobilités d’enseignants, d’élèves de Bac Pro (Aménagements Paysagers et Productions Horticoles) et des échanges avec leurs correspondants estoniens (et setos) depuis la classe de 2de Pro jusqu’à la Terminale Bac Pro (2017-2020).
Ces échanges ont accompagné les deux projets pédagogiques ; le projet « Un peuple, un pays, une culture : la communauté seto et l’Estonie dans l’Union Européenne » (2017-2018) et le projet Occit’Avenir « Echangeons autour des Setos d’Estonie », récompensé par la Région Occitanie, qui a permis de financer (4000 euros) les réalisations concrètes des deux jardins et de la production du court-métrage.

De l’initiative à la projection

Le court métrage « When Moissac meets Värska » (Quand Moissac rencontre Värska), à l’initiative du Lycée de Moissac, a été réalisé par le photographe-vidéaste estonien, Veiko Linnus.

Retour sur l’enregistrement des voix off du court métrage « When Moissac meets Värska » réalisé dans les locaux de Radio d’Oc.

Affiche de la projection/débat du court-métrage « When Moissac meets Värska (Création : Isabelle BOOS, chargée de communication du LPAH)
Le montage terminé, il sera disponible en trois versions (français, anglais et estonien). Il relate la coopération qui unit le lycée Seto de Värska et le Lycée de Moissac. Il exprime aussi les sentiments des élèves français et de leurs enseignants à l’égard de la communauté Seto et de l’Estonie au retour de leur séjour dans la région de Setomaa (septembre 2019). Plus largement, ce documentaire (13mn), écrit par des élèves et des enseignants du Lycée Professionnel Agricole et Horticole de Moissac retrace les 4 années de coopération internationale (2017-2021) entre le Värska Gümnaasium et le LPAH de Moissac.
 
La diffusion du film est prévu le vendredi 18 mars 2022 à Moissac et ensuite une projection à Värska en Estonie.
Soutien de l’Institut français en Estonie
Au cours de la visioconférence, début décembre 2021, Eric Bultel de l’Institut français en Estonie a affirmé son soutien à la coopération Moissac-Värska, sa volonté de participer au rapprochement avec les ambassades de France et d’Estonie et plus largement de développer la coopération dans l’enseignement agricole.

Plusieurs propositions ont été formulées par le directeur de l’Institut français pour renforcer la coopération franco-estonienne établie par le Lycée de Moissac. Parmi celles-ci, la volonté d’impliquer les autorités françaises en encourageant la représentation diplomatique d’Estonie en France pour la projection officielle du court-métrage mais également en organisant une visioconférence entre l’ambassadeur de France en Estonie et les élèves du LPAH de Moissac, le matin de cette même projection.

De plus, Eric Bultel a proposé aux représentants de la filière horticole du Lycée de Moissac d’organiser une exposition, au sein du Jardin botanique de Tallinn à l’occasion de la fête nationale française le 14 juillet. Enfin, il a confirmé son appui pour la présence de l’ambassadeur français à la projection du court-métrage à Värska vraisemblablement en septembre 2022 et à cette occasion, une seconde vague de plantation de végétaux au « Jardin de Moissac » sur les terres du Värska Gümnaasium sera réalisée.

Encouragements de la directrice du Lycée du Tarn et Garonne

« Nous devons développer notre collaboration avec le lycée estonien mais également le partenariat professionnel avec l’Ecole nationale d’horticulture de Räpina (à 20 km de Värska) pour les filières horticoles et d’aménagement paysager du lycée. Le consortium [Erasmus+] de la région Occitanie qui se développe devrait renforcer ce partenariat. La projection du 18 mars devrait également donner une dimension supplémentaire à notre coopération. Celle-ci passera aussi par la venue des jeunes estoniens de Värska à Moissac. » – Aurore Louis.

Une visibilité dans le social media

Rappelons qu’une page Facebook Moissac-Värska est dédiée à cette coopération et relaie quotidiennement les informations relatives aux deux établissements. Créée en 2019 à l’occasion du séjour dans le Setomaa des Terminales Bac Pro du LPAH de Moissac, impliqués dans le projet. La page sur les réseaux sociaux est suivie par près de 5000 personnes dans le monde (ambassades, membres du gouvernement estonien, du Setomaa et d’Occitanie…).

Une autre page éducative relate les actualités sur les projets entre les établissements : Moissac meets Värska

Contact : Pascale LABROUSSE, animatrice du réseau Pologne, Pays-Baltes – pascale.labrousse@educagri.fr

Värska se situe à 3049 km de Moissac.
Värska (446 habitants Setos environ), qui accueille le Värska Gümnaasium, est la ville la plus importante du Setomaa.
Setomma représente un royaume, située au sud-est de l’Estonie, à la frontière russe. Cette vieille communauté Seto d’environ de 15 000 personnes est orthodoxe et païenne à la fois, très proche de la nature. Elle porte des valeurs humanistes, qui ont été à l’origine du projet de jardins. Cette station balnéaire compte de nombreuses activités économiques, notamment touristiques. Production d’eau minérale, cure thermale, spa, activités nautiques font la renommée de Värska et de son célèbre maire et sportif Raul Kudre.

Retrouver les articles précédents sur le projet