1

AgreenMob se construit un avenir

12 universitaires sénégalais, partenaires des membres de l’Alliance Agreenium, ont effectué un tour des sites d’enseignement supérieur agronomiques et vétérinaires français, fin juin 2022, pour explorer de nouvelles pistes de collaborations pour développer AgreenMob.

Une mission en France de douze représentants d’institutions universitaires et du Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (MESRI) du Sénégal a été organisée, dans le cadre du programme AgreenMob, par la cellule de coordination de l’Alliance Agreenium en lien avec l’Ambassade de France au Sénégal et le Ministère de l’agriculture et de la souveraineté alimentaire (MASA). Cette mission a bénéficié du soutien financier du Ministère de l’Europe et des affaires étrangères et du MASA, en cohérence avec les accords signés avec le Gouvernement du Sénégal et avec les quatre engagements pour l’Afrique mis en place dans l’enseignement agricole.

Déjà + de 40 étudiants AgreenMob

Lancé en 2019 entre les écoles d’ingénieurs membres d’Agreenium et des établissements d’enseignement supérieur sénégalais, le programme AgreenMob permet le recrutement d’étudiants sénégalais en 2e année dans les formations françaises d’ingénieur. Plus de 40 étudiants en ont déjà bénéficié.

Parcours de visites des sites d’enseignement agronomiques et vétérinaires organisées pour les partenaires sénégalais

Après 4 années de fonctionnement, les partenaires sénégalais et français souhaitent engager une nouvelle dynamique. De nouveaux rapprochements ou de nouveaux types de collaborations pourront ainsi être envisagés, par exemple, pour développer des doubles diplômes dont les accords ont déjà été conclus entre les établissements français et sénégalais.

Accueil de la délégation dans les locaux parisiens d’Agreenium

Après l’accueil de la délégation et du chef du Service de gestion des étudiants sénégalais à l’étranger (SGEE) par le Délégué de l’Alliance Agreenium, les missionnaires sont partis rencontrer leurs partenaires français sur les différents sites du 20 au 24 juin 2022.

Au-delà de mieux se connaître entre pairs et d’apprécier davantage les offres de formations respectives, ces visites fructueuses faciliteront les échanges d’informations entre établissements dans l’avenir, y compris dans le suivi des étudiants sénégalais lors de leur formation en France. Les pistes explorées sont nombreuses, telles que des co-encadrements de stage, des échanges d’étudiants (Français au Sénégal et Sénégalais en France), des projets de recherche co-construits, … et feront l’objet de déclinaisons opérationnelles établies conjointement.

Visite du site de VetagroSup à Lyon

Séance de travail à l’ENGEES, l’École National du Génie de l’Eau et de l’Environnement de Strasbourg

 

 

 

 

 

 

Accueil de la délégation à Bordeaux SciencesAgro

Visite d’ONIRIS, Ecole d’enseignement d’agronomie et vétérinaire à Nantes

 

 

 

 

 

 

 

 

A ce jour, la procédure AgreenMob associe les établissements d’enseignement suivants :

Pour le Sénégal : Université Cheikh Anta Diop de Dakar ; Université Gaston Berger de Saint Louis ; Université Iba Der Thiam de Thiès (Ecole nationale supérieure d’agronomie) ; Ecole Polytechnique de Thiès ; Université Assane Seck de Ziguinchor

Pour la France : AgroParis Tech, Bordeaux Sciences Agro, ENGEES, ENSFEA, INP-ENSAT, Institut Agro (sites de Dijon, Montpellier et Rennes-Angers), ONIRIS, VetAgro-Sup, Université de Lorraine (ENSAIA et ENSTIB)

Retrouvez dans le précédent article, les témoignages des alumni et l’intégration de l’agroforesterie dans le programme AgreenMob

 

Contacts : Maryline Loquet, Attachée de coopération – Enseignement agricole, Ambassade de France au Sénégal – maryline.loquet@diplomatie.gouv.fr

Lilian PUECH, Délégué de l’Alliance Agreenium – l’ alliance de la formation et la recherche pour l’agriculture, l’alimentation, l’environnement et la santé globale https://www.agreenium.fr/

Rachid BENLAFQUIH, Chargé de mission Afrique / Éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale / Expertise Internationale au BRECI-DGER, rachid.benlafquih@agriculture.gouv.fr

 




L’aventure d’Angela de Duao à l’Agro

Angela, étudiante chilienne, a suivi un parcours académique remarquable, du lycée agricole de Duao à l’Institut Agro Rennes-Angers !

Angela a réalisé un semestre d’échange à l’Institut Agro Rennes-Angers de janvier à juin 2022 sur le campus de Rennes, avec l’appui du programme Erasmus+ Mobilité Internationale de Crédits, qu’elle a obtenu avec l’Université de Talca, son université d’origine.

La volonté comme moteur de réussite

L’apprentissage du français n’a pas été facile mais grâce aux cours proposés par son université avant sa mobilité, aux 5 semaines de cours intensifs suivis à son arrivée et à sa ténacité, elle a été en capacité de suivre les cours et d’échanger avec les autres étudiants.

Partir aussi loin de chez soi, c’est une aventure mais Angela n’a pas froid aux yeux. C’est une boule d’énergie et de volonté. Car, il en faut de la volonté !

Tout d’abord pour accéder au cursus d’ingénieur agronome de l’université de Talca en venant de son lycée agricole qui délivre une formation sensiblement équivalente au niveau Bac Pro de l’enseignement agricole français. La marche est grande pour les jeunes Chiliens et rares sont ceux et celles qui accèdent à l’université en provenant de ce type d’établissement. Il se trouve que son lycée de Duao, géré par la corporation SNA Educa, fait partie des établissements partenaires du réseau Chili de l’enseignement agricole et de sa plateforme de stages mise en place depuis 12 ans maintenant. Dans ce cadre, Angela était déjà venue en Bourgogne au lycée de Fontaines en 2016 pour un mois.

C’est donc déjà sa deuxième aventure française mais pas la dernière !

Une suite angevine

En effet, Angela reviendra dès février 2023 sur le campus d’Angers et sera la première étudiante de son université à suivre le cursus de double diplôme d’ingénieur récemment signé entre l’Université Talca et l’Institut Agro Rennes-Angers !

Un pas de plus qui renforce encore les liens Formation/Recherche entre l’Institut Agro et l’Université de Talca et qui ouvre la voie à de nombreuses mobilités à venir. Le tiers des étudiants de première année du cursus d’ingénieur agronome de Talca est d’ores et déjà inscrit aux cours de français dans la perspective de ce double diplôme et les étudiants angevins sont également sur les starting blocs !

Après les échanges académiques (semestres d’échange) et scientifiques (thèses en cotutelle), le parcours en double-diplôme d’Angela marque une nouvelle étape de cette fructueuse collaboration.

Photo de tête d’article : De gauche à droite : Angela, étudiante de l’Université de Talca, B. Jaloux, enseignant chercheur à l’Institut Agro Rennes-Angers et référent du double diplôme, F. Brisoux, directeur adjoint des relations internationales Rennes-Angers et Blas Lavandero, chercheur de l’Université de Talca (mobilité Erasmus+ au Campus d’Angers).

Contact : François Brisoux, Directeur adjoint des relations internationale de l’Institut Agro Rennes-Angers, francois.brisoux@agrocampus-ouest.fr

 




ARFAGRI reparle enfin de mobilité !

Le 2ème forum du programme de mobilité académique ARFAGRI (ARgentine France AGRIculture) s’est tenu en distantiel du 19 au 20 octobre 2021 sur les thématiques de la pandémie et One Health.

Environ 60 participants représentant les 14 écoles françaises et 17 universités argentines d’agronomie et de médecine vétérinaire ont participé à ces deux jours de séminaire. La richesse des échanges, la diversité d’actions présentées, mises en œuvre malgré le contexte sanitaire (cycles de conférences scientifiques, modules de formation en ligne bilingues, signature des accords de double diplôme) et la forte volonté de reprendre les échanges physiques d’étudiants et d’enseignants-chercheurs, sont un reflet de la force des liens crées entre établissements grâce au programme!

Juliette, à la découverte de l’Argentine

« Un semestre d’études à l’étranger est l’une des meilleures expériences que l’on peut avoir dans une vie. » Lisez son témoignage sur 6 mois d’expérience et d’immersion en Argentine.

Le Programme ARFAGRI en Bref

10 projets/15 écoles d’ingénieurs et vétérinaires ont montés des projets avec 16 universités argentines. 150 étudiants ont déjà réalisé une mobilité académique en formation croisée depuis 2015. Ces accords offrent la possibilité aux étudiants inscrits dans les écoles d’enseignement supérieur française en sciences agronomique, agroalimentaire et vétérinaire de partir en mobilité d’un ou deux semestres (3 semestres dans le cadre d’un double-diplôme), ainsi que d’effectuer des stages dans des laboratoires d’universités ou en milieu professionnel. Les étudiants peuvent également bénéficier d’une aide financière spécifique à ce programme. Les cours sont en espagnol et un niveau B1 minimum est requis pour partir. Des cours de perfectionnement en langue sont souvent proposés sur place. Au cours de ce séjour, le logement se fait en colocation avec des étudiants argentins.

Qu’est-ce qu’un accord de double diplôme?

Un accord de double diplôme permet aux deux établissements signataires de proposer aux étudiants volontaires des parcours d’échanges leur offrant in fine l’obtention simultanée du diplôme de chaque établissement. L’étudiant qui s’engage volontairement dans un parcours de double diplôme réalise 3 semestres de formation dans son établissement d’origine, puis 3 semestres de formation dans l’établissement partenaire et enfin réalise son stage de fin d’études avec un co-encadrement des deux établissements. Après son stage, il soutient son mémoire devant une commission composée d’enseignants chercheurs des deux établissements et obtient le diplôme d’ingénieur agronome de chaque université/école.

Contact : Responsables des relations internationales des Ecoles d’enseignement supérieur agronomique et vétérinaire (l’InstitutAgro/AgroCampusOuest-MontpelierSupAgro, BordeauxSciencesAgro, VetagroSup, AgroSup Dijon, UniLaSalle)

 




Relance des partenariats Ivoiriens au SIA2019

La Lettre d’information N°2 du Réseau Afrique de l’Ouest est consacrée à l’accueil des partenaires Ivoiriens en France, avec des échanges marqués lors du Salon international de l’agriculture à Paris, en février dernier.

Le Réseau Afrique de l’Ouest de l’enseignement agricole a accueilli une délégation de chefs d’établissements agricoles de Côte
d’Ivoire à l’occasion du SIA2019, à Paris ainsi qu’à la DGER et ensuite dans les établissements
partenaires.
Cette coopération s’inscrit dans la continuité du discours prononcé par le Président
de la République devant la jeunesse africaine à Ouagadougou le 28 novembre 2017,
dans lequel ont été énoncées les priorités des relations entre la France et le continent
africain, en mettant en avant les défis climat, démographie, emploi, éducation,
enseignement supérieur, numérique.
En effet, la DGER, en réponse à la présidence de la République, en concertation
avec le MEAE, l’AFD et Campus France, a élaboré en avril 2018, une déclinaison
agricole opérationnelle de ce discours en proposant dans une note « 4 engagements
de l’enseignement agricole pour l’Afrique » :
– soutien des réformes des dispositifs de formation agricole et rurale,
– intensification des mobilités réciproques étudiants et enseignants,
– co-construction d’un réseau de formations croisées et doubles diplômes,
– soutien à l’incubation d’entreprises de jeunes Africains.

Lire la suite : lettre 2 réseau AO v2