1

Une classe connectée à 8 600 km

L’enseignement agricole lance des classes virtuelles franco-colombiennes. Le numérique répond ainsi à une envie d’interculturalité et d’immersion en « effaçant » la distance.

Après le succès des webinaires thématiques de 2020 et 2021, le réseau Amérique Latine-pays du cône andin, a souhaité innover pour la rentrée 2021-2022, avec la conception et réalisation de classes virtuelles franco colombiennes .

Deux classes virtuelles ont vu le jour en octobre et décembre 2021. La première sur la vie quotidienne dans un lycée agricole en France et en Colombie et la deuxième sur les traditions et us  à l’approche des fêtes de fin d’année.

Coté français, 5 établissements agricoles ( les EPLEFPA de l’Oise de Beaune, de Brive, de Bourges et de Ste Livrade s/lot ) se sont engagés dans ce projet, et côté colombien, 2 centres SENA de Buga et Tulua, ainsi qu’un centre de l’éducation nationale de Buga.

Un pont de 8 600 km

Au total, une soixantaine de jeunes français issus des formations de l’enseignement général et technologique agricole ont pu échanger en langue espagnole, et en immersion, sur la culture de chaque pays. Une fois les timidités dépassées, les échanges furent riches en enseignements, en apprentissages et en émotions.

La méthodologie s’articule autour de 3 temps sur la plateforme de vidéoconférence : un temps de présentation en plénière, un deuxième temps en groupe classe composé d’élèves français et colombiens pour débattre, échanger sur la thématique et un troisième temps, à nouveau en plénière, sur les ressentis et vécus de chaque groupe classe.

La pratique de la langue en situation réelle, l’interactivité et l’interculturalité sont des apports pédagogiques indéniables pour les élèves.

Ouverture sur de nouvelles thématiques

Au vu de l’impact positif sur les jeunes, il a été envisagé de poursuivre et de développer ces classes virtuelles au cours de l’année 2022.

Aussi, le 17 mars 2022 aura lieu la troisième classe virtuelle sur la thématique du développement durable.

Les élèves auront à présenter une production sur leur définition d’une culture agricole, d’une exploitation agricole, un jardin, un parc, un service DURABLE pour pouvoir ensuite confronter les points de vue.

Les classes virtuelles : un rendez-vous à ne pas manquer !

Contact : Magali LOUPIAS, animatrice du réseau Amérique Latine – Pays Andins, magali.loupias@educagri.fr




School Dating avec la Pologne

Dans le cadre de la coopération européenne et dans le but de développer de nouveaux échanges et  partenariats, 70 participants, 17 lycées agricoles français et 31 lycées agricoles polonais se sont rencontrés lors d’un webinaire « School Dating » le 10 mars 2021.

Le Secrétaire d’Etat du Ministère de l’Agriculture polonais a ouvert le Webinaire « enseignement agricole » et a mis l’accent sur la nouvelle orientation des programmes européens en faveur de l’écologie et de la biodiversité, ainsi que sur la nécessité pour l’agriculture polonaise d’évoluer d’un système macro vers des exploitations à taille humaine. Il a souligné l’importance d’espèces animales endémiques qui génèrent de l’activité économique et particulièrement du tourisme comme un exemple et un modèle à impulser dans le monde agricole. Il a conclu en évoquant la production de produits biologiques qui devra être développée dans les pratiques agricoles en appliquant de nouvelles méthodes apprises lors de coopération et d’échanges.

L’Ambassadeur de France a orienté son discours sur 3 axes, le premier concernait l’importance des échanges entre étudiants pour attirer la jeunesse dans les zones rurales et lui donner envie de s’orienter dans les filières de lycées agricoles. Le second axe primordial est le changement climatique et l’implication des jeunes dans la prise en compte de ces changements. Enfin, l’élaboration commune des politiques européennes par la coopération entre états membres, dans le but d’assurer la pérennité de notre système éducatif agricole.

Le Directeur du département de l’enseignement agricole et de la politique sociale a présenté le schéma de l’enseignement agricole polonais avec ses 27 métiers dispensés,  13 414 élèves en lycées agricoles , 2 179  élèves en premier degré agricole (équivalent collège français)  2 644 enseignants et 943 agents administratifs et de services. Les formations polonaises s’apparentent à celles qui sont proposées par l’enseignement agricole français, autour du paysage (aménagement, architecture, horticulture),  de la production animale,  de l’agro- équipement, agro-tourisme, mais aussi les domaines autour de l’agronomie et de l’écologie (les énergies renouvelables,  la gestion de l’eau…) , ou encore l’agribusiness, la transformation, les métiers de la forêt, les services vétérinaires… etc.

La Directrice du Bureau de l’enseignement professionnel de l’Agence Nationale Erasmus+ Pologne nous informe que le programme Erasmus+ 2021-2027 dispose de 26 milliards d’euros pour financer des mobilités favorisant l’éducation au développement durable et à l’éducation numérique. Le but est de soutenir les mobilités à moindre impact carbone en ayant recours à des activités virtuelles dans le cadre de mobilités hybrides et de renforcer l’usage d’outils numériques.

La chef du Bureau des Relations Européennes et de la Coopération Internationale de la Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche a, pour sa part, présenté les spécificités de l’enseignement agricole français.

La Conseillère professionnelle du centre d’enseignement agricole de Wicenty Witos de Bonin a présenté son établissement scolaire agricole et nous a fait part du partenariat Erasmus+ mis en place depuis septembre 2020 avec l’EPLEFPA Formaterra de Saint Paul (Réunion), représenté à ce webinaire par la Chargée de coopération internationale de l’établissement réunionnais.

Par la suite, les établissements qui le souhaitaient ont pu se rencontrer et échanger de manière bilatérale, dans plusieurs salles numériques.

A l’occasion de ce School-Dating, les acteurs de la coopération franco-polonaise ont mesuré leur objectifs communs dans la volonté d’intégrer les enjeux sociétaux de la transition écologique. Par leurs thématiques similaires de formation, ils souhaitent orienter leurs partenariats vers des valeurs durables où les réflexions sur l’agronomie et les énergies renouvelables ainsi que la gestion de l’eau ont un rôle essentiel.

Ces thématiques sont chères aux établissements d’enseignement agricole français qui s’engagent, depuis plusieurs années déjà dans des pratiques innovantes (Ref – Plan enseigner à produire autrement pour les transitions et l’agro-écologie développé dans l’enseignement agricole au niveau nationale). L’idée « d’essaimer » ces bonnes pratiques pourront séduire les établissements français et les conforter dans leur envie de se lancer dans de futurs projets de coopération avec des homologues polonais.

Pour plus d’information, contacter : Pascale Labrousse, animatrice du réseau Pologne de l’enseignement agricole – pascale.labrousse@educagri.fr