1

AgreenMob se construit un avenir

12 universitaires sénégalais, partenaires des membres de l’Alliance Agreenium, ont effectué un tour des sites d’enseignement supérieur agronomiques et vétérinaires français, fin juin 2022, pour explorer de nouvelles pistes de collaborations pour développer AgreenMob.

Une mission en France de douze représentants d’institutions universitaires et du Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (MESRI) du Sénégal a été organisée, dans le cadre du programme AgreenMob, par la cellule de coordination de l’Alliance Agreenium en lien avec l’Ambassade de France au Sénégal et le Ministère de l’agriculture et de la souveraineté alimentaire (MASA). Cette mission a bénéficié du soutien financier du Ministère de l’Europe et des affaires étrangères et du MASA, en cohérence avec les accords signés avec le Gouvernement du Sénégal et avec les quatre engagements pour l’Afrique mis en place dans l’enseignement agricole.

Déjà + de 40 étudiants AgreenMob

Lancé en 2019 entre les écoles d’ingénieurs membres d’Agreenium et des établissements d’enseignement supérieur sénégalais, le programme AgreenMob permet le recrutement d’étudiants sénégalais en 2e année dans les formations françaises d’ingénieur. Plus de 40 étudiants en ont déjà bénéficié.

Parcours de visites des sites d’enseignement agronomiques et vétérinaires organisées pour les partenaires sénégalais

Après 4 années de fonctionnement, les partenaires sénégalais et français souhaitent engager une nouvelle dynamique. De nouveaux rapprochements ou de nouveaux types de collaborations pourront ainsi être envisagés, par exemple, pour développer des doubles diplômes dont les accords ont déjà été conclus entre les établissements français et sénégalais.

Accueil de la délégation dans les locaux parisiens d’Agreenium

Après l’accueil de la délégation et du chef du Service de gestion des étudiants sénégalais à l’étranger (SGEE) par le Délégué de l’Alliance Agreenium, les missionnaires sont partis rencontrer leurs partenaires français sur les différents sites du 20 au 24 juin 2022.

Au-delà de mieux se connaître entre pairs et d’apprécier davantage les offres de formations respectives, ces visites fructueuses faciliteront les échanges d’informations entre établissements dans l’avenir, y compris dans le suivi des étudiants sénégalais lors de leur formation en France. Les pistes explorées sont nombreuses, telles que des co-encadrements de stage, des échanges d’étudiants (Français au Sénégal et Sénégalais en France), des projets de recherche co-construits, … et feront l’objet de déclinaisons opérationnelles établies conjointement.

Visite du site de VetagroSup à Lyon

Séance de travail à l’ENGEES, l’École National du Génie de l’Eau et de l’Environnement de Strasbourg

 

 

 

 

 

 

Accueil de la délégation à Bordeaux SciencesAgro

Visite d’ONIRIS, Ecole d’enseignement d’agronomie et vétérinaire à Nantes

 

 

 

 

 

 

 

 

A ce jour, la procédure AgreenMob associe les établissements d’enseignement suivants :

Pour le Sénégal : Université Cheikh Anta Diop de Dakar ; Université Gaston Berger de Saint Louis ; Université Iba Der Thiam de Thiès (Ecole nationale supérieure d’agronomie) ; Ecole Polytechnique de Thiès ; Université Assane Seck de Ziguinchor

Pour la France : AgroParis Tech, Bordeaux Sciences Agro, ENGEES, ENSFEA, INP-ENSAT, Institut Agro (sites de Dijon, Montpellier et Rennes-Angers), ONIRIS, VetAgro-Sup, Université de Lorraine (ENSAIA et ENSTIB)

Retrouvez dans le précédent article, les témoignages des alumni et l’intégration de l’agroforesterie dans le programme AgreenMob

 

Contacts : Maryline Loquet, Attachée de coopération – Enseignement agricole, Ambassade de France au Sénégal – maryline.loquet@diplomatie.gouv.fr

Lilian PUECH, Délégué de l’Alliance Agreenium – l’ alliance de la formation et la recherche pour l’agriculture, l’alimentation, l’environnement et la santé globale https://www.agreenium.fr/

Rachid BENLAFQUIH, Chargé de mission Afrique / Éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale / Expertise Internationale au BRECI-DGER, rachid.benlafquih@agriculture.gouv.fr

 




Vertus des mobilités africaines #4 : témoignage de Junior aujourd’hui ingénieur qualité

Portrait de Junior TAGNE PETHO, 27 ans, Camerounais, études secondaires au collège Bullier de Saa, aujourd’hui ingénieur qualité chez Nestlé France. 

Je suis arrivé en France à la fin de mes études secondaires dans la ville de Pamiers, au sud de la France où j’ai obtenu un brevet de technicien supérieur agricole en production animale en juin 2015. En effet, originaire du Cameroun d’une famille de producteurs laitiers, j’avais la volonté d’aller plus loin, de maitriser la production la transformation et la valorisation des produits agricoles à l’échelle industrielle et d’acquérir des compétences dans les différents domaines de la filière agricole. Au cours de cette  formation de deux ans,  j’avais acquis des connaissances en élevage, en agronomie, en santé et nutrition animale, en gestion, en génétique et bien d’autres domaines propres à la filière agricole. J’ai ensuite poursuivi par une licence pro « élevage » qui m’a permis en septembre 2016 d’intégrer l’école d’ingénieurs de Montpellier SUPAGRO pour continuer dans la transformation des produits agricoles en industrie agroalimentaire. Cette année de formation et les différents stages que j’ai réalisés m’ont permis de découvrir les différentes techniques de transformation, de conservation, de commercialisation et d’innovation des produits alimentaires… et le domaine pour lequel j’étais fait : la qualité des produits alimentaires.

De 2018 à 2020, J’ai donc choisi de faire une spécialisation en management de la qualité des produits alimentaires et j’ai été admis à l’école d’ingénieurs de PURPAN à Toulouse. Je suis ainsi diplômé de cette école en tant qu’ingénieur qualité.

À ce jour, je travaille chez Nestlé France en tant qu’ingénieur qualité dans le cadre d’un Graduate Programme. Il s’agit d’un parcours en entreprise où les personnes sélectionnées sont envoyées dans différentes missions sur différents postes au sein du groupe pendant 24 mois.

Objectif assigné : monter rapidement en compétences afin d’être prêt pour des postes à responsabilités.

Le site pour lequel je travaille élabore des produits surgelés pour différentes marques du groupe. Au quotidien, je suis les équipes de fabrication pour m’assurer du respect des règles d’hygiène. Je forme également le personnel sur les thématiques de qualité et de bonnes pratiques de fabrication, je suis également les réclamations clients, les résultats d’analyse de produits que nous fabriquons et des matières premières que nous commandons auprès de nos fournisseurs. J’assure aussi le lien entre l’entreprise et les organismes de certifications et je veille au bon respect de la règlementation française et européenne au sein de notre site.

Si, à court terme, je souhaite gagner en expérience, en responsabilité et voir ce qui se fait de mieux dans mon domaine, sur le long terme, je souhaite créer une entreprise innovante dans le secteur de la restauration en France et reprendre l’entreprise familiale et l’exploitation laitière de mes parents au Cameroun. Je n’oublie pas que lorsque mon père m’a permis de venir faire mes études supérieures en France, l’objectif sous-entendu était que je puisse revenir sur la ferme pour développer et pérenniser son activité : production laitière et transformation en yaourts qui à ce moment là était véritablement pionnière au pays…et qui est encore très confidentielle aujourd’hui.

Contacts :

regis.dupuy@educagri.fr, florent.dionizy@educagri.fr

Rachid BENLAFQUIH, Chargé de mission Afrique / Éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale / Expertise internationale au BRECI-DGER, rachid.benlafquih@agriculture.gouv.fr