1

5 jours pour un avenir européen

La PFUE a labellisé le projet ambitieux de la région Pays de Loire. Un programme est organisé pour valoriser la mobilité et la coopération comme vecteurs de citoyenneté européenne. Reproduire 5 événements dans les 5 départements de la région sur 5 dates, à destination d’un large public de 300 apprenants et personnels issus en majorité de l’enseignement professionnel et technologique.

A l’occasion de ce moment européen important qu’est la Présidence Française du Conseil de l’Union européenne. C’est donc tout naturellement que les institutions régionales en charge d’impulser et de piloter la politique internationale se sont retrouvés pour proposer un nouvel événement commun, au profit des jeunes en formation dans les établissements d’enseignement de la région Pays de Loire .

C’est de longue date qu’en région Pays de la Loire le Rectorat, via la La Déléguée Académique aux Relations Européennes Internationales et à la Coopération (DAREIC), et la DRAAF, via le Chargé de Coopération Internationale en Service Régional de Formation et Développement (SRFD), nous collaborons étroitement sur le développement de l’ouverture européenne dans les établissements d’enseignement. Dès 2014, lors de la mise en place du nouveau programme Erasmus+, nous avions proposé une journée de formation au sein du Conseil régional, à destination des personnels en charge de ces sujets dans les établissements. Puis, nous avions organisé conjointement des Erasmus’Days dès la première édition de 2017, ce qui a contribué les années suivantes à l’essaimage de l’événement sur le territoire régional.

La Présidence Française, une occasion en or

C’est donc ensemble que nous nous sommes emparés de cette opportunité, marqué par la PFUE, pour créer des temps et des espaces de réflexion pour les élèves et les enseignants sur les enjeux, les défis et l’avenir de l’Europe. Ces temps forts ont aussi été l’occasion de présenter aux participants les possibilités de mobilités offertes par l’Europe.

Il s’agissait en outre de toucher le plus grand nombre d’établissements de chaque territoire. Le projet s’est aussi voulu fédérateur : il était à nos yeux fondamental d’impliquer dans l’élaboration de ces journées des acteurs importants de la promotion de l’Europe, à savoir les Maisons de l’Europe et les centres Europe Direct. Si nous travaillons depuis longtemps avec nos partenaires de la Maison de l’Europe de la Sarthe et du centre Europe Direct attaché à la commune de La Roche/Yon, notre initiative nous a permis de renforcer les liens avec leurs homologues de Loire-Atlantique, Maine-et-Loire et Mayenne. Que ce soit dans la préparation de chaque événement ou lors de leur déroulement, nous avons eu la chance de nous associer à des équipes dynamiques, rompues à l’animation d’activités avec les jeunes autour des questions européennes. Leur expertise a ainsi été une des clés de la réussite des cinq journées. Enfin, elles ont ouvert à l’évidence la voie à de futures et riches perspectives de collaboration.

La citoyenneté, ça s’apprend entre jeunes

Un autre partenaire essentiel fut le Parlement Européen des Jeunes, association internationale d’éducation à la citoyenneté portée par et pour les jeunes, et qui détient depuis 2008 l’agrément jeunesse et éducation populaire. Présents lors de quatre journées sur cinq, Candice, Clara, Léa, Idriss, Salomé…, tous, étudiants ou lycéens, ont à chaque fois apporté leur bonne humeur, leurs talents d’animation, leur connaissance de l’Europe et leur attachement à ses valeurs, et ont contribué eux aussi à la réussite et à la convivialité de ces moments.

Nous avons donc collectivement souhaité que les cinq journées s’organisent selon le même déroulé, car nous avions à coeur que tous les participants, élèves et accompagnants, quel que soit leur territoire, puissent tous vivre un temps identique de rencontre et d’échanges autour de l’Europe.

La mobilité à tous les niveaux

La diversité des temps et des lieux a cependant permis de créer des moments inédits qui ont personnalisé chaque événement. Au lycée agricole de Rouillon (72), une plénière a mis en lumière de riches échanges entre élèves et étudiants partis en mobilité. Aux Écuries des Oudairies, le témoignage précieux d’une cheffe d’entreprise vendéenne accueillant chaque année des jeunes stagiaires européens a permis de faire un focus du point de vie de l’entreprise. Au lycée Robert Buron de Laval, un buffet somptueux a valorisé auprès des participants la formation et le travail des élèves de la filière hôtellerie-restauration. La visite inattendue de l’ambassadeur des Pays-Bas à Europa Nantes, et même un flashmob européen au lycée agricole Le Fresne d’Angers, ont été autant de points d’orgues de ces journées.

L’échange comme maître mot

Les ateliers proposés par les animateurs des différentes équipes, tout autant ludiques que
pédagogiques, ont rencontré un réel succès. Ils se sont inscrits naturellement dans l’objectif
commun de ces journées : l’interaction des jeunes d’horizons souvent assez différents
selon leur établissement d’origine. Les groupes étaient constitués lors d’un
temps de team building en début de programme qui donnait bien le ton de la journée ! pour ensuite échanger sur la diversité culturelle au sein de l’Europe, sur les institutions de l’UE ou encore l’impact de celle-ci dans leur quotidien.

Chaque journée a été marquée par des temps fort de réalisation médias, sous la forme d’une vidéo en mode “youtubeur”, sur le thème “C’est quoi la PFUE ?”. Ces réalisations étaient alors visionnées en fin de journée avant que tout le monde ne se sépare. Là encore, de beaux moments de rires et d’échanges, mais toujours avec l’Europe en ligne de mire…

Mission : Volontaire européen

Ces journées furent d’autant plus marquées du sceau de l’Europe que les équipes des Maisons de l’Europe comptaient des jeunes volontaires européens actuellement en mission via le programme Erasmus+ Jeunesse et le corps européen de solidarité (CES), ou bien via le service civique international. Les organisateurs tout comme les participants ont été ainsi ravis de rencontrer Savannah, Francesca, Vicente, Fani… et de les voir animer activement des ateliers. Leur présence a, en outre, permis aux jeunes de découvrir les possibilités de mobilité en Europe offertes par le volontariat.

Selon les journées, différents dispositifs de mobilité ont été présentés par des témoignages en plénière. Également, lors des forums, les élèves déambulaient pour écouter et interroger des jeunes ayant vécu une expérience de mobilité en Europe, que ce soit dans le cadre de stages en entreprise avec le programme Erasmus+, dans le cadre du CES ou encore grâce à des actions plus informelles tel que le woofing.

Quelle qu’en fut la forme, ces moments furent eux aussi très appréciés tant des jeunes que des personnels qui les accompagnaient. De plus, ce fut l’occasion pour celles et ceux qui les présentaient de valoriser leurs projets réalisés ou en cours, tout en mettant en évidence l’Europe en tant qu’espace de découverte, de rencontres et d’acquisition de compétences précieuses dans leurs vies personnelles et professionnelles.

Les jeunes, les piliers de l’avenir européen

Outre le vrai succès de ces journées, l’un des effets les plus significatifs fut, à nos yeux, la relation particulière tissée entre les élèves et les animateurs du Parlement européen des Jeunes. Le fait que ces participants souhaitent désormais en savoir plus sur les objectifs de cette association, voire s’y impliquer, pour, à leur tour, parler d’Europe à d’autres jeunes, fut la plus belle des récompenses. Une heureuse nouvelle qui s’inscrit parfaitement dans cette Année Européenne de la Jeunesse, qui a de nombreux atouts à faire valoir, et qui est, bel et bien, le pilier de l’avenir de l’Union européenne.

Le 9 mai comme conclusion du cycle

Ces cinq journées ont totalisé plus de 300 participants, dont près de 250 élèves. Une partie de ceux-ci sont revenus le 9 mai, pour une journée de clôture de ce cycle d’événements autour de la PFUE. Cette journée a consisté en une simulation de session parlementaire, animée cette fois exclusivement par l’équipe élargie du Parlement Européen des Jeunes. Là encore, ce fut une grande réussite et un apprentissage très concret du débat démocratique pour les jeunes présents.

 

Contact : Julien Pichon, Chargé de coopération internationale en DRAAF-SRFD Pays de Loire, julien.pichon@agriculture.gouv.fr

 




PFUE, engagement labellisé

Les établissements d’enseignement agricole sont engagés pour la réussite de la Présidence Française de l’Union Européenne de janvier à juin 2022.

Depuis le 1er janvier 2022, la France assure la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne. Treize ans après sa dernière présidence, elle exercera de nouveau la fonction pour six mois et compte, à l’image de ses prédécesseurs, jouer un rôle spécifique de moteur de la construction européenne.

Pendant ce semestre, la France devra s’acquitter de plusieurs missions dont certaines très encadrées. Elle devra suivre l’agenda législatif européen et élaborer des compromis susceptibles de résoudre les problèmes politiques entre les gouvernements des 27 États membres ou bien entre les gouvernements et le Parlement européen, elle sera également chargée d’organiser et de présider l’ensemble des réunions du Conseil de l’UE par domaine d’activité.

Outre ces réunions officielles, le Secrétariat général de la présidence française de l’Union européenne (PFUE) a mis en place un dispositif de labellisation d’événements, manifestations, colloques… afin de mettre en lumière l’engagement des acteurs français dans la construction de l’Europe.

Grâce à ce dispositif, l’engagement des établissements de l’enseignement agricole dans le cadre de l’éducation à l’Europe, de leur rôle et de leur engagement européen bénéficie d’une visibilité importante.

6 labellisation pour l’enseignement et la recherche agricole

En effet, six établissements et structure relevant du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation ont demandé et obtenu la « labellisation PFUE » de leur événement :

  • L’Europe aux couleurs de l’Amazonie porté par l’EPLEFPA de Macouria, intégré au projet REACT – Interreg Caraïbes
  • La célébration des 15 ans du cursus franco-allemand de l’Institut agro
  • Un wébinaire « Les parcs naturels régionaux européens : des territoires précurseurs de la transition agro-écologique ? » organisé par l’Institut agro
  • La Canopée Challenge de l’ESB : L’Ecole supérieur du bois lancent la 2ème édition du concours international Caponée Challenge qui récompense les projets d’innovation dans la filière forêt bois. Cette initiative est portée par l’École Supérieure du Bois, Forinvest Business Angels, Fibois France et Xylofutur  pour promouvoir la filière forêt-bois.
  • Une conférence One Health at the Confluence of human & veterinary public health : Le concept d’une seule santé à la confluence de la santé publique humaine et vétérinaire, porté par VetAgroSup-FVI, les 27 et 28 janvier 2022.
  • Une conférence «Quelle recherche pour penser l’élevage de demain » organisé par l’ANSES le 13 juin 2022 : Des experts de toute l’Union européenne seront réunis à Paris pour réfléchir aux besoins de recherche pour des pratiques d’élevage vertueuses garantissant santé, bien-être des animaux et des humains, tout en répondant aux attentes des agriculteurs et des citoyens.
  • En région Pays-de-Loire, des évènements en 2 temps, organisés par les acteurs de la coopération européenne en Pays de Loire (les chargés de mission Europe de l’enseignement agricole, DRAAF-SRFD, Rectorat, Conseil régional) en collaboration avec la Maison de l’Europe , entre février et mars 2022 :

– des journées pour faire connaître les institutions européennes à travers un jeu de rôle,

– un événement régional, rassemblant des apprenants engagés dans les questions européennes et animé par « le Parlement des jeunes européens » intégrant une valorisation des mobilités européennes avec un questionnement fort sur la notion de citoyenneté européenne.

 

Retrouvez tous les évènements organisés dans le cadre de la présidence française du Conseil de l’Union européenne – PFUE

 




Retrouvez l’Actu’COOP

9 sujets traitant des actions et projets européens et internationaux sont présentés par les réseaux Europe & international, les établissements d’enseignement technique et supérieur ainsi que les représentants du MAA à l’international dans l’ACTU-DGER, numéro 8 de mai-juin 2021

Dossier du mois : L’AGROALIMENTAIRE : LE MAILLON ENTRE LE CHAMP ET L’ASSIETTE
  • Le cursus IDéAL pour former des ingénieurs en agroalimentaire au sud

L’Institut Agro|Montpellier SupAgro propose aux élèves ingénieurs « Systèmes Agricoles et Agroalimentaires Durables au Sud » SAADS de 3ème année
de s’orienter vers l’option « Innover, Développer et Entreprendre dans l’Agroalimentaire en régions méditerranéennes et tropicales » (IDéAL). Cette formation vise à former des cadres de haut niveau pour le développement durable du secteur agroalimentaire dans les pays du sud […]

Trois questions à Fatou Diop (originaire du Sénégal) étudiante en dernière année ingénieurs « Systèmes Agricoles et Agroalimentaires Durables au Sud » […]

Trois questions à Julie Lestang, ingénieure des systèmes agricoles et agroalimentaires durables au Sud, poste actuel assistante recherche en agronomie du cacao en Côte d’Ivoire […]

  • France – Maroc, formations en agroalimentaire : la coopération redémarre !

Dans un contexte sanitaire encore fragile, le réseau Maroc de la DGER a organisé la reprise des échanges sur les formations en agroalimentaire, un des sujets phares de la coopération entre établissements français et marocains […]

Zone Europe
  • School Dating avec la Pologne

Dans le cadre de la coopération européenne et dans le but de développer de nouveaux échanges et partenariats, 70 participants, 17 lycées agricoles français et 31 lycées agricoles polonais se sont rencontrés lors d’un webinaire «School Dating» le 10 mars 2021 […]

  • Trouver son stage en Roumanie via FaceBook

Une réunion entre les représentants de l’Ambassade de France en Roumanie et le Secrétaire d’Etat roumain a permis de conforter le développement d’une plateforme numérique favorisant les mobilités de stage dans les domaines agricoles […]

  • Projet européen EducLocalFOOD

Le 11 juin 2021, le CEZ-Bergerie nationale organise en visioconférence à 14h son séminaire final pour présenter les résultats du projet (synthèses et kit pédagogique pour enseigner les systèmes alimentaires locaux et durables) et partager des expériences vécues par les enseignant(e)s engagé(e)s dans le projet […]

Zone Afrique
  • Coopérer autrement avec le Sénégal

La crise sanitaire actuelle, sans précédent, a fortement bouleversé le fonctionnement des institutions à l’international. L’innovation et l’adaptation se sont imposées pour honorer nos engagements […]

  • Françoise Vanga, un parcours de coopération exceptionnel

Françoise Vanga est une personnalité incontournable de la coopération franco-ivoirienne dans le domaine de l’enseignement agricole. C’est sous la forme d’une interview-portrait qu’elle nous présente son parcours et les étapes importantes des partenariats menés pour dynamiser les liens entre établissements ivoiriens et français, facilitant la mobilité réciproque et en particulier l’accueil de services civiques […]

Zone Amérique Latine
  • Cycle de Webinaires Arfagri sur l’Agroécologie

Le programme Arfagri est un programme franco-argentin permettant des échanges d’étudiants et de chercheurs pour des activités de formation et recherche. Dans ce cadre, le projet PUMA, porté par Agrocampus Ouest pour la partie française, est centré sur la thématique de l’agroécologie. Dans ce contexte, l’ensemble des partenaires français et argentins (Ministère, ambassade et écoles et universités*) propose un cycle de conférences au cours desquelles des activités de recherche liées à l’agroécologie seront présentées de façon à favoriser un échange d’idées et développer de nouvelles collaborations […]

Actualités régionales
  • Pays de la Loire en action

L’année scolaire 2019-2020 ne s’est heureusement pas limitée à la gestion de crise, ou à réconforter des jeunes qui n’ont pu réaliser durant l’été 2020 leur projet de stage en Europe, au Canada, en Australie, en Afrique. De très belles actions se sont déroulées dans les établissements de l’enseignement agricole de Pays de Loire […]

L’aquaculture comme FUTURE Erasmus+ / Renaissance des coopérations avec la Côte d’Ivoire / Nantes Terre Atlantique et Ebolowa : une nouvelle étape / Ashlesha, une jeune Indienne en Vendée /Avec la filière SAPAT, un autre aspect des coopérations avec le Maroc /

Retrouver tous les numéros du mensuel Actu’DGER sur Chlorofil

 




Pays de la Loire en action – retour sur 2019/2020

L’année scolaire 2019-2020 ne s’est heureusement pas limitée à la gestion de crise, ou à réconforter des jeunes qui n’ont pu réaliser durant l’été 2020 leur projet de stage en Europe, au Canada, en Australie, en Afrique. De très belles actions se sont déroulées dans les établissements de l’enseignement agricole de Pays de Loire.

L’aquaculture comme FUTURE Erasmus+

Les trois établissements, de Trebon en République Tchèque, Skjervoy en Norvège, et le lycée professionnel Olivier Guichard de Guérande, sont associés dans des projets européens depuis 2004.
Ces partenariats se sont construits sous le prisme de leur filière commune, l’aquaculture. Le dernier projet en date, FUTURE, qui s’est déroulé de 2018 à 2021, a de nouveau vu le jour dans le cadre des appels à projets Erasmus+. […]

Renaissance des coopérations avec la Côte d’Ivoire

Suite à une mission en Côte d’Ivoire conduite en novembre 2019 par le réseau Afrique de l’Ouest de la DGER et à laquelle ont participé les EPLEFPA de la Roche/Yon et de Château-Gontier, les partenaires ivoiriens des deux établissements sont à leur tour venus en France en février et mars 2020, dans le cadre de la tenue du Salon international de l’agriculture.[…]

C’est le 24 janvier 2020, au sein du musée des Beaux-Arts d’Angers qu’une soixantaine de participants, issus tant de l’enseignement que du monde associatif, de l’entreprise, de collectivités, ont pu assister à une demi-journée riche en interventions et échanges.[…]

Nantes Terre Atlantique et Ebolowa : une nouvelle étape

Nous avons à de nombreuses reprises évoqué l’important partenariat entre l’EPLEFPA Nantes Terre Atlantique et le collège régional d’agriculture d’Ebolowa, au Cameroun, autour de la filière cacao et de la mise en place de tous les moyens nécessaires à sa production locale. Le projet s’incarne désormais dans le film-documentaire Keka Wongan, réalisé par Julie Lizambard, de société de production Com Son Image, où elle y restitue fidèlement l’histoire de ce partenariat, dont la réussite a aujourd’hui égalé l’ambition.[…]

Ashlesha, une jeune Indienne en Vendée

Durant deux années consécutives, le lycée agricole de Laval a accueilli deux jeunes volontaires indiennes, venues en France avec le concours de la précieuse Aswathi Chandramohan, en charge de l’espace France Volontaires à Pondichéry.  Malgré le déroulement inédit de l’année du fait de l’épidémie de coronavirus, c’est cette fois la jeune Ashlesha Joshi que l’établissement a eu le plaisir d’accueillir à partir de novembre 2019, pour une mission d’une durée de huit mois. Si celle-ci était avant tourné vers l’assistanat durant les cours d’anglais, un autre objectif essentiel fut de faire découvrir la culture indienne, tant aux apprenant(e)s qu’aux membres de la communauté éducative.[…]

Avec la filière SAPAT, un autre aspect des coopérations avec le Maroc

En partenariat avec le lycée Les Buissonnets d’Angers (CNEAP), la présidente de l’association Widad pour la femme et l’enfant a rendu visite à l’établissement afin de parler aux élèves et à la communauté éducative du travail qu’elle fait au Maroc. Parallèlement, depuis plusieurs années, le lycée envoie chaque année des élèves de sa filière bac professionnel Services aux personnes et au territoire en stage au sein de l’association, plus précisément dans le centre d’hébergement qui accueille les femmes et enfants qui en ont besoin.[…]

 

Il nous aurait semblé injuste de ne pas vous faire partager ces quelques exemples de projets que vous pourrez retrouver intégralement dans le document de la rétrospective Coopération internationale 2019-2020 du Projet régional de l’enseignement agricole des Pays de Loire (PREA) téléchargeable ici.

Contact : Julien Pichon, Chargé de coopération internationale de la DRAAF Pays de Loire – julien.pichon@agriculture.gouv.fr