1

Warwi, de la formation à l’emploi

Le projet Warwi « Outils de pilotage de la formation agricole et rurale (FAR) pour l’emploi décent des jeunes au Sénégal » poursuit sa progression, comme le comité de pilotage a pu le constater le 24 novembre 2021. Le Campus Franco-Sénégalais, grand symbole de la coopération universitaire et scientifique entre nos deux pays, a accueilli cette deuxième rencontre.

D’une durée de deux ans pour un montant de 260 k€ (170,5 millions de francs CFA), ce projet vise le développement d’outils de suivi et de pilotage, mais aussi d’information pour tous les usagers (agriculteurs, entreprises, organisations professionnelles agricoles, organisations de la société civile, autorités, partenaires au développement, etc.) et d’orientation pour les apprenants.

Une cartographie interactive

L’accent a été mis sur les avancées des trois composantes du projet. Parmi les livrables sont à citer le site www.warwi.org accessible librement en ligne. La cartographie interactive répertorie les 258 dispositifs et opérateurs de la formation agricole et rurale répartis sur le territoire sénégalais. Outre les institutions publiques et privées, il s’agit de fermes écoles, GIE, associations, ONG, etc. Une plaquette synthétise les premiers résultats obtenus à travers des infographies, dont le nombre d’apprenants entrants en 2021 en formation initiale et modulaire. La charte graphique a également été définie. Deux ateliers, l’un avec les Maisons familiales rurales, et l’autre, avec l’Université du Sine Saloum El-Hâdj Ibrahima NIASS (USSEIN), deux partenaires de longue date, ont permis d’appuyer des ajustements stratégiques de leur offre de formation pour les rendre plus attractives et efficientes. Une activité pilote a aussi été réalisée au niveau de l’école franco-sénégalaise Dial DIOP pour sensibiliser le corps enseignant à l’éducation sociale, financière et entrepreneuriale agricole. Les jardins scolaires permettent aux maîtres de véhiculer une image positive et rémunératrice des métiers agricoles auprès des plus jeunes.

Warwi – une plateforme, des services

En 2022, la plateforme communautaire www.warwi.org comprendra plusieurs services, dont un moteur de recherche pour faciliter à la navigation de l’usager. Elle s’articulera aussi avec les outils déjà mis en place par les ministères sénégalais associés depuis la conception du projet et tout particulièrement ceux en charge de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la jeunesse.

Des activités seront également portées en région pour promouvoir, à travers Warwi, la formation agricole et rurale auprès des apprenants et des acteurs locaux (collectivités territoriales, entreprises, etc.), en favorisant les innovations ainsi que les dynamiques des territoires.

Financé par le Ministère français de l’Europe et des affaires étrangères, ce projet s’inscrit dans le cadre des accords intergouvernementaux signés en 2016 dans le domaine de la formation agricole entre le ministère français en charge de l’agriculture et les ministères sénégalais en charge de l’enseignement supérieur, d’une part, et de la formation professionnelle, d’autre part. Des accords confortés lors des séminaires inter-gouvernementaux successifs entre le Sénégal et la France.

Cette coopération s’inscrit également dans le cadre de la stratégie Europe et International du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation pour lequel le continent africain constitue une zone prioritaire, ainsi que dans le cadre des 4 engagements pour l’Afrique de l’enseignement agricole français, formalisés suite au discours de Ouagadougou prononcé par le président Macron le 28 novembre 2017 à l’Université de Ouagadougou.

Contacts :

Maryline Loquet, Attachée de coopération – Enseignement agricole, Ambassade de France au Sénégal – maryline.loquet@diplomatie.gouv.fr

Rachid BENLAFQUIH, Chargé de mission Afrique / Éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale / Expertise internationale au BRECI-DGER, rachid.benlafquih@agriculture.gouv.fr

 

Précédent article sur le lancement du Projet : https://portailcoop.educagri.fr/warwi-started/




Coopérer autrement avec le Sénégal

La crise sanitaire actuelle, sans précédent, a fortement bouleversé le fonctionnement des institutions à l’international. L’innovation et l’adaptation se sont imposées pour honorer nos engagements.

Plusieurs plans d’action ont été revisités à la faveur du distanciel. Si ces activités ont été largement saluées par nos partenaires, le présentiel s’impose pour la suite de certains partenariats et préparer ensemble le monde d’après.

Dans ce contexte, un déplacement a été organisé sur deux projets phares faisant l’objet d’accords inter-états avec le soutien de la Direction Général de l’Enseignement et de la Recherche et de l’Ambassade de France au Sénégal. Ainsi, un enseignant de l’Ecole Nationale Supérieure de la Formation de l’Enseignement Agricole de Toulouse – Auzeville, a assuré une semaine de formation intensive auprès des 37 étudiants de l’Université du Sine Saloum El-Hâdj Ibrahima NIASS (USSEIN) en licence sciences et techniques en agroéquipements dans le cadre du campus franco-sénégalais. Ce module indispensable à la complétude de la 2e année comprenait notamment des gestes techniques fondamentaux pour ces futurs professionnels.

Les apprenants trouveront dans la base bibliographique en agroequipements transmise à cette occasion des compléments pour approfondir leurs connaissances. Cette mission a permis aussi d’accompagner l’équipe d’enseignants-chercheurs d’USSEIN dans la mise en œuvre opérationnelle de la licence et plus particulièrement au niveau de la commande du matériel didactique en cours. Les espaces pédagogiques des ateliers existants ont également été discutés pour optimiser les conditions d’apprentissage dans le respect des règles d’hygiène et de sécurité. Le travail en vue d’un double diplôme en licence pro dans cette discipline a été poursuivi.

Avec les clusters horticulture et aviculture, les grilles d’entretien ont été élaborées pour sélectionner les futurs enseignants dans les centres professionnels de référence. Cet outil doit également permettre d’individualiser par la suite le parcours de formation des profils pré-selectionnés et de faciliter le choix des lycées agricoles français et des pairs en charge d’assurer la formation des nouvelles recrues sénégalaises durant le second semestre.

Ces activités s’inscrivent pleinement dans les engagements pour l’Afrique en termes d’enseignement agricole et contribuent ainsi au rayonnement de la France.

 

Contact : Maryline Loquet, Attachée de coopération – Enseignement agricole, Ambassade de France au Sénégal – maryline.loquet@diplomatie.gouv.fr

Guillaume GILLET, enseignant de l’ENSFEA Toulouse – Auzeville – guillaume.gillet@ensfea.fr

Pour mieux comprendre la coopération de l’enseignement agricole avec L’USSEIN – L’Université du Sine Saloum El-Hâdj Ibrahima NIASS (USSEIN) est la première université au Sénégal à vocation agricole, secteur ô combien stratégique dans le pays. Répartie sur trois sites (Kaolack, Fatick et Kaffrine), cette université répond à deux enjeux majeurs que le Sénégal s’emploie à relever. Le premier est de développer son agriculture, moteur de sa croissance économique, en formant les ressources humaines, y compris en s’engageant dans une démarche citoyenne visant à rendre service à la communauté. Le second est d’équilibrer la distribution spatiale des institutions universitaires et des effectifs, considérant ainsi que l’accès des populations à l’enseignement supérieur est non seulement un impératif de développement harmonieux, mais également une question fondamentale d’équité. Il s’agit donc pour USSEIN de devenir une « université moderne ancrée dans ses terroirs, pour la sécurité alimentaire, le développement durable et la prospérité ». A cette fin, USSEIN a souhaité être accompagné par Agreenium entre 2015 et 2018 pour développer son projet pédagogique et son pilotage stratégique en cohérence avec la mise en place de nouvelles formations. La première année, l’AFD a participé au financement de ce projet. Depuis, la coopération avec les établissements de l’enseignement supérieur agricole français se poursuivent dans le cadre du campus franco-sénégalais sous financement de l’AFD autour de trois licences pro : Agroéquipements, agroTic et Agriculture biologique et écologique.