1

Qu’est ce que DEFIAA ?

Le projet DEFIAA ( Developping French Indian Exchanges in Agrofood and Agronomy) est un consortium d’institutions agricoles françaises désireuses d’accueillir des étudiants sélectionnés d’institutions indiennes.

Depuis 2012, date de la première mission de DEFIAA 1 en Inde, puis DEFIAA2 est organisée en octobre 2015. Cette mission est organisée par le réseau Inde de l’enseignement agricole français du ministère de l’agriculture et de l’alimentation, en collaboration avec le réseau français F2A (réseau de 47 établissements publics agricoles ayant une activité significative de formation en agroalimentaire) et l’ambassade de France à New Delhi. Participaient à cette mobilité en Inde des représentants de 6 établissements de l’enseignement agricole public, du réseau F2A et de l’école supérieure d’agronomie MontpellierSupAgro.

Les objectifs de la mission Defiaa 2 étaient de renforcer les partenaires existants, de développer une coopération solide et durable et de ettre en place des échanges entre les deux pays.

Comment mettre en place cette collaboration ?

Durant la mission, un MoU ( Memorandum of Understanding ou protocole d’entente) a été signé entre les coordinateurs du projet DEFIAA et G .B.Pant University. Pour en savoir plus sur la signature du MoU

Pour Qui ?

Le MoU est la naissance d’un programme d’accueil des étudiants de G.B. Pant University pour un stage de 2 mois en établissement français avec nos étudiants. En réciprocité, les étudiants français effectent un mois de stage en Inde. Le programme prévoit que seuls les frais de transport (billets d’avion et visas) sont à la charge des étudiants.

Comment se préparer à l’échange et à l’esprit DEFIAA ?

Visionnez les témoignages des étudiants français Lisa, Julien et Maxime : Comment accueillir les étudiants indiens ?

et Comment se comporter à Pantnagar ?

Lien utile vers Moveagri, le réseau des jeunes de l’enseignement agricole qui bougent à l’étranger, consulter la page Inde

Pourquoi la mission DEFIAA 3 ?

L’objectif est de conforter les actions mises en place depuis 2012 et de les généraliser afin de permettre à l’ensemble des formations de BTS de l’enseignement agricole français de participer au programme et aux mobilités.

En novembre 2017, une mobilité de plus grande ampleur s’est mis en place avec 14 institutions françaises dont l’Ecole Nationale Supérieur de la Formation des enseignants agricole de Toulouse (ENSFEA).

L’accueil d’une délégation de professeurs indiens de G.B.Pant, en janvier 2018, a dynamisé le programme au sein des différents collèges de l’université indienne. Dans chaque collège, un professeur indien joue un rôle moteur dans le programme DEFIAA.

Pourquoi conforter cet échange, Comment lui donner encore plus de rayonnement ?

Le réseau Inde de l’enseignement agricole travaille sur la préparation du futur projet MIC ERASMUS PLUS, en collaboration avec MontpellierSupagro. D’autre part, les membres du réseau Inde se réjouissent de la volonté affirmée des Indiens d’inclure le programme DEFIAA3 dans le programme NAHEP (National Agricultural Higher Education Project)  alors que de multiples sollicitations ont été formulées par d’autres universités prestigieuses de différents pays (Australie, USA…) !

Contact : Chantal Desprats et Christophe Groell, co-animateurs du réseau Inde : chantal.desprats@educagri.frchristophe.groell@educagri.fr

 

 




Namasté, Chantal !

– Chantal, vous êtes la nouvelle co-animatrice du Réseau Inde de l’enseignement agricole, depuis le 1er septembre avec Christophe Groëll. Quel est votre parcours professionnel ?

En quelques mots : après des études en Chimie à l’école du Génie Chimique de Toulouse et à l’Université de Toulouse Paul Sabatier, j’ai été diplômée d’un DEA de Chimie moléculaire et supramoléculaire. Puis, j’ai préparé et obtenu le CAPESA de sciences physiques. J’exerce dans l’enseignement agricole depuis 27 ans les sciences physiques et la biochimie de la seconde au BTS Agroalimentaire. J’ai débuté ma carrière à Limoges les Vaseix, depuis je poursuis à Auch Beaulieu-Lavacant où je coordonne la filière BTSA STA.


Dans quel contexte avez-vous pu aborder la coopération internationale ? sur quel(s)pays ou quelle(s) zone(s) ?

Très vite, je me suis investie dans la coopération internationale. En 2006, j’ai participé à la création de la Section Européenne en baccalauréat technologique. Je suis habilitée par l’Inspection en anglais et dispense des travaux pratiques/cours de DELE en Chimie, c’est une belle expérience. Afin de rendre la section dynamique, j’ai co-élaboré des projets avec les jeunes et organisé des mobilités européennes. De même avec les BTSA, apprentis et scolaires, j’ai co-organisé des mobilités de classe à l’étranger.

J’ai également participé avec les jeunes à un projet agro-puzzle en Grèce dans lequel 5 pays étaient impliqués en 2011.

De plus, au sein du consortium ERASMIP, j’ai effectué une mobilité professionnelle en Croatie en 2015, puis accueilli et intégré sur notre établissement des étudiantes de l’université croate de Knin en stage de Master.

Persuadée que l’ouverture d’esprit des jeunes passe par une mobilité à l’international, j’accompagne les jeunes BTSA dans leur projet de stage à l’étranger (Canada, Espagne, Angleterre).

 

– Quelle opportunité vous a amené à intégrer le réseau « Inde » et pourquoi avoir postulé pour une mission d’animatrice de réseau ?

Oeuvre réalisée lors de la semaine d’intégration à Auch en janvier 2020 par les étudiants indiens et français, joli partage !

Après avoir contacté le duo d’animateurs de choc, Jean Christophe Ygrié et Christophe Groell, en 2017, j’initie sur l’établissement auscitain, l’échange d’étudiants avec GB Pant université de Pantnagar, en Inde.

Après avoir rejoint le réseau DEFIAA, j’ai pu intégrer la délégation française de la mission DEFIAA 2 en Inde, accompagnée de Thierry Bizeul, Directeur de L’EPL d’Auch. Ce fut le départ d’un bel échange avec nos amis indiens. Chaque année, nos étudiants participent à l’accueil de jeunes indiens dans notre lycée et certains ont le privilège de partir vivre une aventure en Inde. Ils en reviennent avec des étoiles pleins les yeux et enrichis de cette merveilleuse ouverture d’esprit qui leur est proposée !

J’ai eu l’opportunité de présenter ma candidature à la succession de Jean Christophe Ygrié, en juin 2020, pour co-animer le réseau auprès de Christophe; cette mission me réjouis.


– En quelques mots, quels sont les objectifs que vous allez poursuivre pour le réseau en tant que co-animatrice aux côtés de Christophe ?

L’objectif est de poursuivre les échanges franco-indiens entre étudiants et les représentants des instituts français et indiens dès que la situation sanitaire sera apaisée. Il s’agit surtout de maintenir les liens de coopération avec les référents indiens et français et de les étendre à de nouveaux partenaires.

Pouvez-vous partager un axe de coopération qui caractérise votre nouvelle mission ?

Il s’agit d’étendre le partenariat avec l’enseignement supérieur, coordonné par Montpellier Supagro et les établissements d’enseignement technique du consortium DEFIAA afin de développer de nouveaux programmes. Les échanges et partages avec nos amis indiens sont scellés par le traditionnel Chaï, thé indien à base de lait, cardamone, gingembre et aux saveurs épicées !

– Pour finir sur une note plus large, quelle référence culturelle représente l’Inde pour vous ?

L’Inde ne se raconte pas, l’Inde se vit. Ce pays de 1.3 milliards d’habitants a un sacré potentiel économique et humain . L’expression « Incredible India » caractérise ce pays en pleine transformation, où l’ascenseur social passe par les études !

Je terminerai par un monument d’une construction remarquable qui m’a particulièrement éblouie, le symbole ultime de l’Amour de l’Inde, patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1983, il s’agit du Taj Mahal !

Dhanyavad !

[Traduction de l’Hindi – Namasté : Bonjour, Dhanyavad : Merci]

Contact des animateurs du Réseau Inde de l’enseignement agricole : chantal.desprats@educagri.fr et christophe.goell@educagri.fr