1

Horizon Europe vers l’Afrique

Un programme cadre ambitieux de l’Union Européenne, doté de plus de 95 milliards, au bénéfice de la recherche et l’innovation pour la période allant de 2021 à 2027.

Horizon Europe (HEU) prend ainsi la suite du programme Horizon 2020, qui s’est terminé à la fin de cette même année. Doté d’un budget ambitieux d’environ 95,5 milliards d’euros jusqu’en 2027, ce programme concrétise la volonté de l’Union européenne de se démarquer dans un contexte de forte compétition internationale afin d’offrir une meilleure visibilité à la recherche et à l’innovation et d’attirer les meilleurs talents, notamment grâce à la mise en œuvre de financements compétitifs, et de faire face aux problématiques mondiales actuelles.

Horizon Europe autour de quatre piliers :
  • La « science d’excellence » pour soutenir des projets de recherche à travers le Conseil européen de la recherche ainsi que le financement des échanges et des bourses pour les chercheurs dans le cadre des actions Marie Skłodowska-Curie. Il a vocation à soutenir la mise en réseau, l’accès et le développement des infrastructures de recherche.
  • Les « problématiques mondiales » et la compétitivité industrielle européenne qui a pour objectif de soutenir les travaux liés aux problématiques sociétales telles que, entre autres, la santé, une société inclusive, créative et sûre, le numérique, l’industrie, ainsi que l’alimentation, la bio-économie et les ressources naturelles. Ce pilier s’organise autour de 6 grands domaines auquel il faut ajouter les activités du centre commun de recherche.
  • L’Europe plus innovante s’appuie sur le Conseil européen de l’innovation nouvellement créé. Celui-ci a pour objectif de soutenir l’innovation en lien avec les niveaux nationaux et locaux. Il constitue une réponse à la nécessité d’organiser des écosystèmes européens d’innovation.
  • Élargir la participation et renforcer l’espace européen de la recherche soutient les activités qui contribuent à attirer des talents, à favoriser leur circulation et à prévenir l’exode des compétences hors de l’Union européenne.

Ce pilier met également l’accent sur une Europe plus innovante, respectueuse de l’égalité entre les femmes et les hommes et qui encourage la coopération transnationale.

Une coopération Europe/Afrique

Horizon Europe stimule la coopération UE-Afrique dans le domaine de la recherche et de l’innovation.

Le Sommet UE-UA consacré à la recherche et à l’innovation qui s’est tenu en juillet 2021, a débouché sur la création d’une Initiative pour l’Afrique soulignant par-là les priorités communes, telles que la santé publique, la transition verte, l’innovation et la technologie et les capacités scientifiques.

Cette initiative pour l’Afrique concrétise la volonté de faire d’Horizon Europe un programme ouvert non seulement aux chercheurs et innovateurs de l’Union européenne mais aussi du monde entier. Il comprend des activités spécifiques visant à soutenir et renforcer la coopération par des initiatives multilatérales comme cette Initiative Afrique.

Cette dernière vise à renforcer la coopération avec l’Afrique afin de promouvoir des actions ciblées pour trouver des solutions adaptées localement à des défis globaux qui frappent souvent plus durement ce continent.

36 sujets : changement climatique, innovation rurale, systèmes alimentaires durables, énergie durable…etc, dotés d’un budget d’environ 350 millions d’euros, sont couverts par le biais d’appels à propositions qui exigent ou encouragent la participation d’entités africaines.

Crédit photos de la présentation vidéo du Sixième sommet Union européenne ‑ Union africaine : une vision commune pour 2030

 

 

 

 

 

 

Le sommet UE-UA Recherche & Innovation de juillet 2021 est à l’origine de la création de cette initiative, concrétisée par le Sommet Union Européenne-Union Africaine qui s’est tenu à Bruxelles les 17 et 18 février 2022, sous la coprésidence de M. Charles Michel, président du Conseil européen, et de M. Macky Sall, président de la République du Sénégal et président de l’Union africaine. Les chefs d’État ou de gouvernement des États membres de l’Union africaine (UA) et de l’Union européenne (UE) ont débattu des objectifs de partenariats pour aboutir à une vision commune des enjeux mondiaux entre autres sur les actions visant à préserver le climat, l’environnement et la biodiversité, mais aussi la croissance économique durable et inclusive et la lutte contre les inégalités.

 

Contacts :

Nezha Chachia, chargée de mission Recherche – Bureau des relations européennes et de la coopération internationale / Bureau de la recherche et de l’innovation, nezha.chachia@agriculture.gouv.fr

Rachid BENLAFQUIH, Chargé de mission Afrique / Éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale / Expertise internationale au BRECI-DGER, rachid.benlafquih@agriculture.gouv.fr

 




L’Europe à l’écoute des jeunes

Le 9 mai, c’est l’un des symboles fort de l’Union européenne, c’est la date anniversaire de la Déclaration Schuman du 9 mai 1950, considérée comme “l’acte de naissance” de l’Union. Mais en 2022, cela représente quoi pour les jeunes de l’enseignement agricole ?

La France préside le Conseil de l’Union européenne jusqu’au 1er juillet 2022, dans ce cadre les évènements prévus par les établissements, les institutions ont fait l’objet d’une labellisation ou ont été inscrits au calendrier des initiatives marquant cette période tournée sur les questions européennes.

 L’Union européenne s’illustre en région

Les différentes institutions régionales de Pays de Loire collaborent étroitement sur le développement de l’ouverture européenne dans les établissements d’enseignement. C’est donc tout naturellement qu’elles ont organisé un événement commun en créant des temps et des espaces de réflexion répartis sur 5 jours pour les élèves et les enseignants sur les enjeux, les défis et l’avenir de l’Europe. Ces temps forts ont aussi été l’occasion de présenter aux participants les possibilités de mobilités offertes par l’Europe et se sont clôturés le 9 mai 2022 à l’université d’Angers.

35 ans d’échanges

2022 célèbre les 35 ans d’Erasmus+ et cette année débute le Nouveau programme Erasmus+ 2022-2027, ouvert aux établissements de l’enseignement agricole pour faciliter les projets de partenariats et les mobilités dans les pays éligibles au Programme. Pour que les jeunes bénéficient des financement du programme, les établissements peuvent candidater pour déposer leur dossier d’accréditation à l’agence Erasmus+ France/ Education Formation. 

Les 5 référents « Programme Erasmus+ » pour l’enseignement agricole viennent en appui aux établissements agricole de l’enseignement technique et supérieur pour construire leurs projets et assurent des ateliers d’écriture deux fois par an, en amont des dates de dépôt de dossier.

2022 – une priorité, la jeunesse

L’année 2022 est également estampillée Année Européenne de la Jeunesse. C’est une belle occasion de se tourner vers les jeunes pour connaître leur vision de l’Europe mais également mettre en avant les dispositifs offrant une lisibilité sur les politiques européennes pour la jeunesse qui peuvent se mesurer par 3 volets : j’accède à / je fais entendre ma voix / je m’engage.

La Commission a mis en ligne un portail AEJ, moderne et interactive : https://europa.eu/youth/year-of-youth_fr. Plus de 210 événements sont déjà labellisés et répertoriés sur la carte interactive.

Inscrivez-vos initiatives, projets, actions, évènements, sensibilisation, débats, conférences… et autres journées de célébration, et ce jusqu’au 31 décembre 2022 !

Elle a également mis en place de nombreuses initiatives multimédia avec notamment la création d’un film de présentation de l’AEJ et la création de la plateforme « Voices of Europe » qui permet de donner la parole aux jeunes Européens et Européennes pour qu’ils expriment leur vision de l’avenir et leur opinion sur les thématiques de l’emploi, de la paix et de la sécurité, du changement climatique, de l’éducation ou de la santé mentale. Alors laissez votre message vocal pour que l’avenir de l’Europe soit celle que vous souhaitez.

L’Europe rime avec concours

Le Concours européen « Become a Bioeconomy Youth Ambassador ! » a été lancé par la Commission européenne. Il est ouvert aux jeunes de 18 à 35 ans pour devenir Ambassadeur de la bioéconomie au niveau européen.

Devenir « Bioeconomy Youth Ambassador , c’est possible !

L’appel concerne les jeunes motivés, ayants de l’expérience ou un intérêt marqué pour la bioéconomie et/ou des domaines connexes : systèmes alimentaires, foresterie, changements climatiques,… etc.

Le rôle de l’ambassadeur sera de communiquer avec les collectivités, les étudiants et la société civile, de mobiliser les décideurs et de sensibiliser le plus grand nombre par les médias sociaux au rôle de la bioéconomie dans la vie de tous. Les Bioeconomy Youth Ambassador rejoindront les communautés de jeunes et soutiendront les processus de l’Union européenne en matière de jeunesse et d’éducation.

Les ambassadeurs participeront à des formations (bioéconomie de l’UE et activités de communication et de sensibilisation) lors d’un camp d’été les 25 et 27 juillet 2022 à Bruxelles et participeront à la conférence de haut niveau sur la bioéconomie qui aura lieu les 6 et 7 octobre 2022 à Bruxelles.

Pourquoi s’engager à être Bioeconomy Youth Ambassador ?
  • Participer directement à la transition de l’Europe vers le développement durable et apporter ses propres idées.
  • Contribuer à la visibilité des actions par les événements autour de la bioéconomie et les comptes de médias sociaux de la Commission européenne (DG Recherche et innovation).
  • Participer au camp d’été et à la conférence de haut niveau sur la bioéconomie (frais de déplacement, hébergement et indemnités sont couverts).
  • Contribuer à la communication,
  • Être reconnu par la Commission européenne.

Si vous êtes bon communiquant, utilisateur des médias sociaux, prêt(e) à sensibiliser sur les questions de bioéconomie, à l’aise pour vous exprimer en public, capable de communiquer couramment en anglais et d’exprimer votre point de vue et enfin disposé(e) à consacrer du temps au programme des ambassadeurs :

  Lancez-vous et déposez votre candidature d’ici le 13 juin 2022.

Les résultats seront communiqués par la Commission européenne d’ici la fin juin https://www.bioeconomy-in-transition.eu/become-a-bioeconomy-youth-ambassador/.

Préparez « Hippocrène 2023 »

Retrouvez les lauréats du « Prix Hippocrène » et leurs projets, récemment récompensé au Quai d’Orsay, le 15 mars 2022. Le Prix de l’éducation à l’Europe, initiative de la Fondation Hippocrène, est un concours qui récompense les meilleurs projets de partenariat européen élaborés par une classe et ses professeurs.

Le lycée d’enseignement agricole de Monbazillac, lauréat 2022 dans la catégorie Enseignement agricole.

 

Lire aussi les articles sur le site Toute l’Europe.eu

https://www.touteleurope.eu/histoire/qu-est-ce-que-la-journee-de-l-europe/




Mai, c’est le printemps européen

Le mois de mai et l’année 2022 sont sous le signe de l’Europe à plusieurs titres ! C’est le mois anniversaire de l’Union Européenne, c’est l’Année Européenne de la Jeunesse… Et dans l’enseignement agricole, l’Europe c’est quoi ?

Quel est le plus parlant si ce n’est le témoignage du vécu des jeunes partis vivre une expérience en stage dans un pays d’Europe hors de sa région française ou encore un jeune européen venu découvrir la langue française, les techniques d’enseignement et la culture dans un établissement agricole.

L’opportunité d’apprendre pour aller plus loin

Adrien Pluniam, diplômé d’un BTSA Gestion de la nature et de la faune sauvage au CFA agricole la Lande de la Rencontre (77), part en Erasmus + dans une association naturaliste en Espagne.

Je me présente, je m´appelle Adrien et j’ai 21 ans. Je suis passionné par les voyages et la nature, des passions qui m’ont orienté vers un BTS Gestion et Protection de la Nature que j’ai obtenu en juin 2021.
Suite à ce BTS GPN, j’ai découvert qu’il m’était possible de réaliser un stage Erasmus + à l´étranger. Une occasion rêvée pour moi car cette expérience va me permettre d’acquérir des compétences naturalistes, de découvrir de nouveaux paysages, écosystèmes, espèces, mais également faire de nouvelles rencontres et d’apprendre une langue étrangère. Ce stage est d’autant plus important pour moi, qu’une expérience comme celle-ci m’aidera à être accepté dans la licence de mon choix à la rentrée de septembre 2022.

Voguez sur le blog d’Adrien

Quand les cultures se rencontrent !

Je m’appelle Sylvain et j’ai 19 ans. Je suis actuellement étudiant en BTSA Agronomie et Productions Végétales (APV) au lycée agricole

Naturapolis de Châteauroux, dans l’Indre (36). Dans le cadre de mon cursus scolaire, mon lycée m’a offert l’opportunité de pouvoir partir en stage à l’étranger durant 4 semaines afin de découvrir les pratiques aussi bien agricoles que culturelles d’un pays […]

Pour me rendre aux Pays-Bas à l’aide de ma voiture, il m’a fallu parcourir pas moins de 817 km, ce qui correspond à environ 7h45 de conduite sans compter les temps de pause. Une fois arrivé à la ferme, situé dans la campagne des alentours de Dronten, j’ai rapidement fait la connaissance de mes maîtres de stage, Hans et Yneke Reijne, ainsi que de l’un de leurs fils, Elmart. Vous l’aurez compris, la famille n’est pas uniquement composée de ces derniers : elle ne compte pas moins de 7 enfants au total !

Voici comment Sylvain Nivoche introduit son blog, sans oublier d’évoquer les liens avec les différentes espèces à quatre pattes de la famille et toutes les expériences qu’il a pu vivre pendant son stage. Pour connaître son analyse technique en lien avec son cursus de formation, découvrez le blog de Sylvain à découvrir

Sylvain est d’ailleurs lauréat du meilleur « blog Moveagri  2021» dans la catégorie lycéen, récompensé par le Ministère en charge de l’agriculture lors de la remise des Prix Moveagri qui s’est tenu vendredi 20 mai 2022, en présence des autres lauréats, à la Halle Pajol (Paris 18ème).

Au cœur de l’évènement

Paul Caner, en BTSA GPN au Campus de lIneopole Formation de Brens, est parti en stage à Malte à Aquarium National.

Aujourd’hui est un jour important pour mon lieu de stage où se tient une conférence sur la protection des mers et océans, des ministres du gouvernement maltais sont présents, ainsi que la télé locale.
Pour ce qui est du déroulement de ma journée, j’ai tourné sur les différents postes de l’accueil : règles durant la visites et passage des portiques / prises des photos souvenir / vente des photos souvenir. J’apprends et je me perfectionne sur chacun de ses postes.

 Erasmus+ 1ère étape pour devenir une professionnelle

Manon, en réorientation après une licence de biologie, a réalisé un stage professionnel, dans le cadre d’une mobilité Erasmus+ afin de devenir soigneuse animalière.

Le dispositif régional Projet Pro du CFPPA de Villefranche et Revel a offert à notre trio de stagiaires la possibilité de réaliser un stage à l’étranger, grâce au projet Move’N Pro. C’est donc à l’aide de la bourse Erasmus + que nous avons pu décoller pour la République Tchèque ! Valérie a rejoint un centre de loisirs, Nicolas un service informatique, et [manon] j’ai pour ma part été accueillie au sein d’un zoo.

Manon Pico est l’une des lauréates du meilleur « blog Moveagri  2021», récompensé par le Ministère en charge de l’agriculture lors de la remise des Prix Moveagri qui s’est tenu vendredi 20 mai 2022, en présence des autres lauréats, à la Halle Pajol (Paris 18ème).

Manon est aujourd’hui employée comme soigneuse au Zoo de Beauval ! Une belle expérience européenne qui la mène à exercer le métier qu’elle chérissait. Blog Moveagri de Manon

 Dream came true

Clelie Bras, Inéopole de Brens, en BTSA –Technico- Commercial, a construit son stage selon son ambition, murie de longue date.

Je vais passer 9 semaines de stage en Angleterre [dans le cadre d’un BTSA Technico-Commercial] .
Ce stage est pour moi une réelle opportunité de progresser en anglais et d’apprendre l’anglais à travers ma passion : l’équitation.
Etant cavalière depuis l’âge de 3 ans, c’était pour moi une évidence de trouver un stage dans ce domaine. Chelwood Equetrian correspond à toutes mes attentes. Je voulais trouver une écurie de chevaux de sport qui pratique le saut d’obstacle, le dressage et le concours complet, je voulais également trouver une écurie chic, qui pourrait m’héberger, qui n’était pas trop loin de Londres et qui pourrait m’accueillir 9 semaines dans leur structure.

 Blog Moveagri de Clelie

Un goût pour la connaissance

Bonjour à tous ! ¡Hola a todos!

Je m’appelle Paula, j’ai 23 ans et je viens de Saragosse, une ville au nord de l’Espagne. J’aime voyager et connaître de nouvelles langues, cultures et personnes.

Tout a commencé il y a un an et demi. À cette époque, je vivais en Allemagne et, pendant mon temps libre, j’ai commencé à réfléchir à mon avenir… Rester en Allemagne ? Retourner en Espagne ? Une nouvelle expérience dans un autre pays ?
Depuis septembre, j’habite à Albi, dans le sud de la France.

Voulez-vous savoir ce que je fais ici ? Pourquoi ai-je décidé de venir au pays du fromage et du vin ? Très bien, je vous invite à lire mon blog où je raconte mon histoire.

Retrouvez le blog Moveagri de Paula Lorente

 

Et si l’on retrouvait Adrien, Sylvain, Manon, Clélie, Paul et les autres dans tous leurs blogs Moveagri des jeunes de l’enseignement agricole qui bougent à l’étranger qui sont à découvrir directement sur Moveagri

Crédit photo (tête d’article) : Pascal Xicluna




5 jours pour un avenir européen

La PFUE a labellisé le projet ambitieux de la région Pays de Loire. Un programme est organisé pour valoriser la mobilité et la coopération comme vecteurs de citoyenneté européenne. Reproduire 5 événements dans les 5 départements de la région sur 5 dates, à destination d’un large public de 300 apprenants et personnels issus en majorité de l’enseignement professionnel et technologique.

A l’occasion de ce moment européen important qu’est la Présidence Française du Conseil de l’Union européenne. C’est donc tout naturellement que les institutions régionales en charge d’impulser et de piloter la politique internationale se sont retrouvés pour proposer un nouvel événement commun, au profit des jeunes en formation dans les établissements d’enseignement de la région Pays de Loire .

C’est de longue date qu’en région Pays de la Loire le Rectorat, via la La Déléguée Académique aux Relations Européennes Internationales et à la Coopération (DAREIC), et la DRAAF, via le Chargé de Coopération Internationale en Service Régional de Formation et Développement (SRFD), nous collaborons étroitement sur le développement de l’ouverture européenne dans les établissements d’enseignement. Dès 2014, lors de la mise en place du nouveau programme Erasmus+, nous avions proposé une journée de formation au sein du Conseil régional, à destination des personnels en charge de ces sujets dans les établissements. Puis, nous avions organisé conjointement des Erasmus’Days dès la première édition de 2017, ce qui a contribué les années suivantes à l’essaimage de l’événement sur le territoire régional.

La Présidence Française, une occasion en or

C’est donc ensemble que nous nous sommes emparés de cette opportunité, marqué par la PFUE, pour créer des temps et des espaces de réflexion pour les élèves et les enseignants sur les enjeux, les défis et l’avenir de l’Europe. Ces temps forts ont aussi été l’occasion de présenter aux participants les possibilités de mobilités offertes par l’Europe.

Il s’agissait en outre de toucher le plus grand nombre d’établissements de chaque territoire. Le projet s’est aussi voulu fédérateur : il était à nos yeux fondamental d’impliquer dans l’élaboration de ces journées des acteurs importants de la promotion de l’Europe, à savoir les Maisons de l’Europe et les centres Europe Direct. Si nous travaillons depuis longtemps avec nos partenaires de la Maison de l’Europe de la Sarthe et du centre Europe Direct attaché à la commune de La Roche/Yon, notre initiative nous a permis de renforcer les liens avec leurs homologues de Loire-Atlantique, Maine-et-Loire et Mayenne. Que ce soit dans la préparation de chaque événement ou lors de leur déroulement, nous avons eu la chance de nous associer à des équipes dynamiques, rompues à l’animation d’activités avec les jeunes autour des questions européennes. Leur expertise a ainsi été une des clés de la réussite des cinq journées. Enfin, elles ont ouvert à l’évidence la voie à de futures et riches perspectives de collaboration.

La citoyenneté, ça s’apprend entre jeunes

Un autre partenaire essentiel fut le Parlement Européen des Jeunes, association internationale d’éducation à la citoyenneté portée par et pour les jeunes, et qui détient depuis 2008 l’agrément jeunesse et éducation populaire. Présents lors de quatre journées sur cinq, Candice, Clara, Léa, Idriss, Salomé…, tous, étudiants ou lycéens, ont à chaque fois apporté leur bonne humeur, leurs talents d’animation, leur connaissance de l’Europe et leur attachement à ses valeurs, et ont contribué eux aussi à la réussite et à la convivialité de ces moments.

Nous avons donc collectivement souhaité que les cinq journées s’organisent selon le même déroulé, car nous avions à coeur que tous les participants, élèves et accompagnants, quel que soit leur territoire, puissent tous vivre un temps identique de rencontre et d’échanges autour de l’Europe.

La mobilité à tous les niveaux

La diversité des temps et des lieux a cependant permis de créer des moments inédits qui ont personnalisé chaque événement. Au lycée agricole de Rouillon (72), une plénière a mis en lumière de riches échanges entre élèves et étudiants partis en mobilité. Aux Écuries des Oudairies, le témoignage précieux d’une cheffe d’entreprise vendéenne accueillant chaque année des jeunes stagiaires européens a permis de faire un focus du point de vie de l’entreprise. Au lycée Robert Buron de Laval, un buffet somptueux a valorisé auprès des participants la formation et le travail des élèves de la filière hôtellerie-restauration. La visite inattendue de l’ambassadeur des Pays-Bas à Europa Nantes, et même un flashmob européen au lycée agricole Le Fresne d’Angers, ont été autant de points d’orgues de ces journées.

L’échange comme maître mot

Les ateliers proposés par les animateurs des différentes équipes, tout autant ludiques que
pédagogiques, ont rencontré un réel succès. Ils se sont inscrits naturellement dans l’objectif
commun de ces journées : l’interaction des jeunes d’horizons souvent assez différents
selon leur établissement d’origine. Les groupes étaient constitués lors d’un
temps de team building en début de programme qui donnait bien le ton de la journée ! pour ensuite échanger sur la diversité culturelle au sein de l’Europe, sur les institutions de l’UE ou encore l’impact de celle-ci dans leur quotidien.

Chaque journée a été marquée par des temps fort de réalisation médias, sous la forme d’une vidéo en mode “youtubeur”, sur le thème “C’est quoi la PFUE ?”. Ces réalisations étaient alors visionnées en fin de journée avant que tout le monde ne se sépare. Là encore, de beaux moments de rires et d’échanges, mais toujours avec l’Europe en ligne de mire…

Mission : Volontaire européen

Ces journées furent d’autant plus marquées du sceau de l’Europe que les équipes des Maisons de l’Europe comptaient des jeunes volontaires européens actuellement en mission via le programme Erasmus+ Jeunesse et le corps européen de solidarité (CES), ou bien via le service civique international. Les organisateurs tout comme les participants ont été ainsi ravis de rencontrer Savannah, Francesca, Vicente, Fani… et de les voir animer activement des ateliers. Leur présence a, en outre, permis aux jeunes de découvrir les possibilités de mobilité en Europe offertes par le volontariat.

Selon les journées, différents dispositifs de mobilité ont été présentés par des témoignages en plénière. Également, lors des forums, les élèves déambulaient pour écouter et interroger des jeunes ayant vécu une expérience de mobilité en Europe, que ce soit dans le cadre de stages en entreprise avec le programme Erasmus+, dans le cadre du CES ou encore grâce à des actions plus informelles tel que le woofing.

Quelle qu’en fut la forme, ces moments furent eux aussi très appréciés tant des jeunes que des personnels qui les accompagnaient. De plus, ce fut l’occasion pour celles et ceux qui les présentaient de valoriser leurs projets réalisés ou en cours, tout en mettant en évidence l’Europe en tant qu’espace de découverte, de rencontres et d’acquisition de compétences précieuses dans leurs vies personnelles et professionnelles.

Les jeunes, les piliers de l’avenir européen

Outre le vrai succès de ces journées, l’un des effets les plus significatifs fut, à nos yeux, la relation particulière tissée entre les élèves et les animateurs du Parlement européen des Jeunes. Le fait que ces participants souhaitent désormais en savoir plus sur les objectifs de cette association, voire s’y impliquer, pour, à leur tour, parler d’Europe à d’autres jeunes, fut la plus belle des récompenses. Une heureuse nouvelle qui s’inscrit parfaitement dans cette Année Européenne de la Jeunesse, qui a de nombreux atouts à faire valoir, et qui est, bel et bien, le pilier de l’avenir de l’Union européenne.

Le 9 mai comme conclusion du cycle

Ces cinq journées ont totalisé plus de 300 participants, dont près de 250 élèves. Une partie de ceux-ci sont revenus le 9 mai, pour une journée de clôture de ce cycle d’événements autour de la PFUE. Cette journée a consisté en une simulation de session parlementaire, animée cette fois exclusivement par l’équipe élargie du Parlement Européen des Jeunes. Là encore, ce fut une grande réussite et un apprentissage très concret du débat démocratique pour les jeunes présents.

 

Contact : Julien Pichon, Chargé de coopération internationale en DRAAF-SRFD Pays de Loire, julien.pichon@agriculture.gouv.fr