Un engagement communautaire du F’SAGRI

le F’SAGRI (French South African Agricultural Institute) opte pour l’engagement communautaire et soutient le développement de PMEs agricoles, au travers des appels à projets, dans le cadre de ses activités d’appui à trois universités sud-africaines anciennement défavorisées.

Des appels à projets pour encourager le développement pérenne d’entreprises agricoles

Durant deux années consécutives, le F’SAGRI a lancé des appels à micro-projets à destination des communautés rurales autour des 3 universités partenaires. L’objectif de ces micro-projets était de soutenir le développement des activités des entrepreneurs pour leur permettre d’augmenter de manière durable leurs revenus et/ou de créer de l’emploi.

Les termes de référence de ces appels à projets ont été rédigés en conséquence, en privilégiant les micro-projets basés sur des investissements (achat de matériel, travaux…) et en limitant la part de financement dédié à l’achat de consommables et aux salaires.

Jan Malema, chargé de projet pour FSAGRI

L’ensemble du processus a impliqué différents protagonistes venant des milieux académique, institutionnel et gouvernemental mais aussi d’ONG. Il a été coordonné par Jan Malema, chargé de projets employé par le F’SAGRI, titulaire d’un Master en économie agricole.

Jan Malema, diplômé en économie agricole de l’Université du Limpopo. Son Master a été encadré par le ‘Centre for Rural Communities Empowerment’, centre dédié à l’engagement communautaire au sein de l’université.

Ses activités, dans ce centre, lui ont permis d’acquérir de sérieuses compétences en gestion de projets, appui auprès des communautés rurales et relation avec les autorités compétentes locales. Cette expérience, ainsi que sa connaissance des réseaux locaux, sont de précieux atouts pour le F’SAGRI, qu’il a rejoint en septembre 2019.

Au total 23 micro-projets soutenus à ce jour

Après deux campagnes d’appels à projets. 23 micro-projets ont été soutenus d’une part en attribuant à chacun une bourse, allant jusqu’à 40 000 rand, soit 2 200 euros, en fonction du micro-projet décrit et d’autre part, en mettant en place des visites de terrain et en suivant ces projets pendant plus d’un an. Ces projets feront l’objet d’un suivi régulier et permettront, pour certains, de développer de futures activités du F’SAGRI.

Focus sur 2 « Success stories »
La coopérative Tse di Tala

Créée par 6 femmes en 2019, cette coopérative se situe à Mokopane, à 200 kms au nord-est de Pretoria, dans le Limpopo. Cette coopérative produit principalement des fruits et des légumes mais a aussi un atelier de poulets chairs. Le micro-projet soutenu par le F’SAGRI vise à construire une serre pour protéger les jeunes plants de légumes et produire leurs propres graines, qu’elles pourront aussi distribuer localement.

Au sein de la communauté rurale de Mokopane, cette coopérative tient une place importante puisqu’elle emploie des femmes et des jeunes mais aussi parce qu’elle organise, avec des structures d’enseignement agricoles, de courtes formations techniques à destination des agriculteurs de la communauté.

Son dernier projet : monter une coopérative avec d’autres agriculteurs pour mutualiser certains moyens de production et élaborer une stratégie de vente commune, ceci témoigne du dynamisme et du caractère visionnaire de ces femmes. Le F’SAGRI entend bien suivre et soutenir cette coopérative à l’avenir.

Lutendo Nengudza transforme un haut lieu de criminalité de Makhado en ferme

Il y a quelques années, Makhado Extension-12 était connue comme un haut lieu de criminalité (prostitution, vols, meurtres…). Luthendo Nengudza a déposé un dossier auprès des autorités compétentes locales afin de pouvoir utiliser certaines de ces terres pour créer sa ferme. Dossier accepté !

Lutendo reçoit 10 hectares. Pour l’instant, il n’utilise que 5 ha pour produire fruits et légumes qui nourriront les communautés locales mais son objectif est bien de tirer parti de la totalité de la surface qui lui a été accordée.

Le micro-projet soutenu par le F’SAGRI vise à sécuriser sa production par l’achat de réservoirs d’eau mais aussi de clôtures pour limiter les vols.

 

Retrouvez ces articles en anglais, en téléchargeant ces deux « success stories ».

En savoir plus sur l’historique de F’SAGRI sur le site de l’Ambassade de France en Afrique du Sud : https://za.ambafrance.org/L-institut-franco-sud-africain-de-l-agriculture-F-SAGRI-demarre-ses-activites-a

Contact : Severine Jaloustre, mise à disposition par le MAA, Directrice adjointe du F’SAGRI : severine.jaloustre@ul.ac.za

image_pdfFichier PDFimage_printImprimer